Nom de naissance Albert Préjean
Naissance
Pantin, Seine (département)
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Acteur et chanteur français, Albert Préjean est né le 27 octobre 1894 à Paris. Il fait ses études au Collège de Nogent-sur-Marne, puis à l’université de Fribourg, où il apprend l’allemand, ce qui lui permettra plus tard de tourner outre-Rhin. Il devient aviateur au sein de l’escadrille des Cigognes durant la Première Guerre mondiale, et recevra pour cela la Croix de Guerre et la Légion d’honneur. Après la guerre, il exerce plusieurs métiers afin de gagner sa vie. Escrimeur de talent, Albert Préjean fait ses débuts au cinéma en doublant Pierre de Guinguand dans Les Trois Mousquetaires d’Henri Diamant-Bergeren 1921. Sous la direction de ce dernier, il jouera dans près de vingt films.Parallèlement, il travaille avec René Clair, qui lui confie le rôle principal du long-métrage Paris qui dort, en 1923. Les deux artistes poursuivent leur collaboration avec Le Fantôme du Moulin Rouge(1924), Le Voyage imaginaire (1925) et Un chapeau de paille d'Italie (1927). Sa simplicité et surtout ses qualités de chanteur lui offrent la possibilité de faire un passage sans accrocs vers le cinéma parlant. En 1931, Albert Préjean incarne Mackie, personnage qu’il a lui-même créé, dans L’Opéra de Quat’Sousde Georg Wilhelm Pabst, d’après Bertolt Brecht et Kurt Weill. Son physique de dandy lui permet d’exceller dans des rôles de jeune premier comme dans Sous les toits de Paris (1930) de René Clair, où il tombe éperdument amoureux de la Roumaine Pola Illery. Citons également L’Alibi(1936) de Pierre Chenal, dans lequel il interprète un jeune inspecteur qui, pour les besoins d’une enquête, séduit une entraîneuse complice du présumé coupable d’un meurtre. Au début des années quarante, l’acteur délaisse les personnages légers pour des rôles complètement différents. Ainsi, il devient l’inspecteur Maigret dans Picpus (1942) de Richard Pottier, puis dans Cécile est morte (1943) de Maurice Tourneur, ainsi que dans Les Caves du Majestic(1944) de Pottier. Après l’Occupation, Albert Préjean campe des rôles on ne peut plus poignants : dans Les Frères Bouquinquant(1947) de Louis Daquin, il est un mari tellement brutal que sa femme décide de le quitter pour son frère, qui est plein de douceur ; dans L’Idole(1947) d’Alexander Esway, il devient agent de boxeur, alors que dans Ils sont dans les Vignes (1951) de Robert Vernay, il se mue en un véritable alcoolique.Albert Préjean tourne par la suite de manière peu régulière, jusqu’à faire sa dernière apparition en 1961 dans Bonne chance Charlie de Jean-Louis Richard, aux côtés d’Eddie Constantine.Tout au long de son parcours, il aura été dirigé par certains des réalisateurs les plus réputés de l’époque : Julien Duvivier, Robert Siodmak, Carmine Gallone, etc. À côté de sa brillante carrière cinématographique, Albert Préjean s’est illustré comme un chanteur à succès. Il a émerveillé le public notamment avec les chansons des films Sous les toits de Paris et La Valse à Dédé de Montmartre. Il a également officié en tant que maître des séances au cirque Jean Richard.Il meurt le 1er novembre 1979 à Paris, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Chant Du Marin Acteur Marius
2015 Caprice De Princesse Acteur MERY André
2015 Les Bleus Du Ciel Acteur Jean-Pierre
2015 Un Fils D'Amerique Acteur BERTERIN Pierre
2015 Le Circuit De Minuit Acteur Victor

Stars associées