Upload
Amazon

Qui veut télécharger sa conscience dans une machine ? La vie éternelle en digital est croquée de manière sombre et brillante par le créateur de The Office.

Prolifique créateur de comédies à la télé américaine, Greg Daniels est le cerveau qui se cache derrière le remake de The Office, derrière le cartoon King of the Hill ou encore Parks and Recreation. Mais désormais, il regarde vers l'avenir. En attendant Space Force, la prochaine série de Steve Carell pour Netflix, qui se moque de la (re)conquête de la Lune par Donald Trump, il signe pour Amazon une comédie SF d'anticipation à l'humour noir décapant, une critique cinglante du capitalisme échevelé, qui cherchera à nous faire les poches jusque dans la mort !

Upload, c'est l'histoire d'un jeune homme qui agonise sur un brancard d'hôpital, alors que sa voiture automatique vient de s'écraser brutalement contre un camion poubelle. Poussé par sa riche copine, il décide de transférer sa conscience dans le monde digital. Techniquement, il est mort, mais concrètement, il continue d'exister dans un monde virtuel aux possibilités infinies, assisté par des développeurs, qui sont eux, bien vivants...


Who Wants To Live Forever ? La question chantée par Queen pour Highlander en 1986 se pose plus que jamais dans Upload. L'éternité digitale, est-ce vraiment souhaitable ? Avez-vous envie de vivre pour toujours, à travers votre conscience téléchargée numériquement sur un serveur ? Ce concept du "Téléchargement de l'esprit" fait frémir les amoureux de science fiction depuis pas mal d'années et Greg Daniels s'en empare avec jubilation, pour créer cette comédie qui imagine comment cela pourrait se passer concrètement, dans nos sociétés consuméristes. Il place l'action en 2033 et franchement, on image mal que le monde futuriste dépeint dans Upload puisse réellement arriver d'ici une grosse décennie. Il n'empêche, les auteurs de la série Amazon jouent à fond la carte de l'anticipation et inventent la vie de demain, quand les voitures rouleront toutes seules, où la bouffe sera fabriquée par des imprimantes 3D et où la mort ne sera plus une fatalité.

Un peu comme l'a fait The Good Place ces 4 dernières années, Upload jongle avec l'idée d'une vie dans l'au-delà. Pas question de Paradis ni d'Enfer ici, mais d'un jardin d'Eden numérique qui aurait parfaitement pu trouver sa place dans un (bon) épisode de Black Mirror. Dans ce futur qui fait froid dans le dos, on peut assister à son propre enterrement. Nos proches payent pour chaque data consommée, afin qu'on puisse profiter d'un Nirvana fait de 1 et de 0. Et la notion de deuil est totalement mise au placard. Un capharnaüm philosophique et moral, dont Greg Daniels s'empare brillamment. Upload a beaucoup à dire sur la dérive virtuelle de nos sociétés et semble même se ranger du côté de ceux que la série appelle les "Technophobes".

Upload
Amazon

À cette critique acerbe de notre civilisation qui n'en finit plus de vivre connectée (et qui demain mourra connectée), la fable SF tente de juxtaposer plusieurs intrigues, plus ou moins heureuses. Le thriller mystère qui fait office de fil rouge est un peu balbutiant, mais l'histoire d'amour impossible entre un mort "Uploadé" et une "vivante" du monde réel s'avère originale et attendrissante. Un côté rom-com revigorant, qui pêche tout de même par le peu d'alchimie qui se dégage du couple Robbie Amell / Andy Allo.

Upload est disponible depuis le vendredi 1er mai partout dans le monde sur Amazon Prime Video.