DR

Le Ben-Hur cru 2016 s'annonce mouvementé.

"First to finish, last to die !" C'est le cri de guerre de la bande-annonce du Ben-Hur de 2016 qui vient d'être mise en ligne. Nouvelle version cinéma du roman de Lew Wallace adaptée moult fois sur grand écran (la version de 1959 avec Charlton Heston reste le film le plus oscarisé de l'histoire). Nous sommes quelques années après Jésus-Christ dans la Palestine occupée par Rome, et on suit le long affrontement de Judah Ben-Hur (Jack Huston, vu dans Boardwalk Empire) et de son traître de frangin Massala (Toby Kebbell), vendu aux fadas de romaings. Au programme, trahisons, bastons, batailles navales, casting format whitewashing comme il se doit et bien sûr grosse course de chars.

Spoiler : il y aura même Jésus à la fin et il sera joué par Rodrigo Santoro (Xerxès de 300). Le Ben-Hur de cette année -qui sortira en France le 7 septembre- est réalisé par le russe fou Timur Bekmambetov (Night Watch, Wanted) et veut accomplir la synthèse entre le néo-péplum post-Gladiator et les folles pirouettes numériques de 300. On oublie les dreadlocks de Morgan Freeman, on aime l'énergie de cette vidéo, et on adore surtout le plan du pauvre esclave attaché à la proue de la galère en début de trailer :

DR