Leonardo DiCaprio the revenant
20th Century Fox

Leonardo DiCaprio se souvient du tournage épique du film qui lui a valu l'Oscar.

Lors du WTF podcast de Marc Maron, Brad Pitt et Leonardo DiCaprio ont raconté de multiples anecdotes sur leurs carrières respectives. Leo a par exemple avoué n'avoir pas tout compris à Inception (à lire ici), et il est aussi revenu sur le tournage dantesque de The Revenant, fin 2014. Si le film d'Alejandro Gonzalez Inarritu lui a enfin offert l'Oscar du meilleur acteur, il a pas mal souffert lors des prises de vue, à cause du froid glacial, principalement. Le tournage aurait pu être encore plus compliqué, se souvient-il, car à la base, le réalisateur voulait tourner son histoire en un long plan séquence. En trichant, évidemment, comme il l'avait fait pour Birdman quelques mois plus tôt.

The Revenant : tous les sacrifices de Leonardo DiCaprio pour avoir l'Oscar

"C'était impossible de savoir à quoi allait ressembler The Revenant, explique DiCaprio. Le scénario, c'était une chose : une histoire linéaire d'un homme survivant dans la nature sauvage. Un super récit de vengeance. Mais ce qu'ils en ont fait, cinématographiquement parlant, ça m'a bluffé. Pendant un temps, il (Inarritu) voulait continuer dans l'idée d'un seul plan séquence, comme ce qu'il avait fait sur Birdman, sauf qu'on était plongés en pleine nature. Jusqu'au moment où on a réalisé que les deux personnages allaient dans des directions opposées. Il a rapidement improvisé avec Emmanuel (Lubezki), qui est un directeur photo génial, pour conserver cette linéarité, mais ils ont dû revenir en arrière. A un moment donné, il insistait : 'Non, je vais tourner ça en un long plan séquence', puis il a compris que des milliers de kilomètres séparaient les deux personnages. Enfin, ce qu'ils ont réussi à faire sur ce film, dans de telles conditions... Je ne sais pas comment ils ont pu assembler tout ça. C'est incroyable."

On sait aussi que pour Emmanuel Lubezki, l'une des difficultés majeures en tournant dans la neige, en plein hiver, était la lumière : puisqu'ils voulaient tout filmer en lumière naturelle, il n'avait que de courts créneaux chaque jour pour tourner les scènes clés du film, ce qui demandait beaucoup d'organisation pour très peu de rushes. Un travail qui a payé, puisque les trois artistes ont reçu un Oscar : meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio, meilleur réalisateur pour Alejandro Gonzalez Inarritu et meilleure photographie pour Emmanuel Lubezki.

Alejandro González Iñárritu : "The Revenant est un hommage au cinéma pur"

A lire aussi sur Première

The Revenant : Leonardo DiCaprio a-t-il déjà gagné l’Oscar ?

Présenté à une partie des votants de l’Académie des Oscars, le nouvel Iñárritu a provoqué des réactions vives mais partagées. Contrairement à son acteur principal qui, lui, fait l'unanimité.