SImone Veil Elsa Zylberstein
Coadic Guirec / Bestimage

Le réalisateur de La Môme racontera la vie de l’ancienne ministre.

La mort de Simone Veil en 2017 a propulsé l'ancienne ministre au panthéon des figures politiques du XXe siècle. Quoi de pus naturel que de faire un film sur sa vie rocambolesque, lutte permanente contre des institutions encore trop masculines. C'est la comédienne Elsa Zylberstein qui aura la lourde tâche d'incarner l’ancienne ministre de la santé et académicienne. L'actrice française, connue pour ses rôles dans Van Gogh de Maurice Pialat ou encore Il y a longtemps que je t'aime prendra les traits de la fervente avocate des droits de la femme. Porte-parole du combat contre les discriminations sexuelles, cette rescapée des camps de concentration est avant tout célèbre pour son projet de loi sur la dépénalisation de l’IVG. Olivier Dahan sera derrière la caméra pour raconter ses aventures militantes.

Après avoir conté l’histoire d’Édith Piaf et de Grace Kelly, le metteur en scène et réalisateur de clips musicaux s’intéresse à une autre femme marquante de l’histoire française. Spécialiste du biopic, il avait connu un succès planétaire en 2007 pour la Môme. Son émouvante reconstitution de la vie d’Édith Piaf avait glanée deux Oscars, dont celui de la meilleure actrice pour Marion Cotillard. L’accueil avait été plus froid pour Grace de Monaco (2014), malgré la présence de Nicole Kidman dans le rôle de la princesse disparue. Un revers pour le metteur en scène des Seigneurs qui n’est d'ailleurs pas le premier à adapter la vie de Simone Veil à l’écran. La genèse de son projet de loi sur l'avortement avait été relatée dans le téléfilm La Loi, dans lequel Emmanuelle Devos interprétait la figure de proue du féminisme.

A lire aussi sur Première