Adoration : Sensible mais bancal [Critique]

Un road-movie initiatique autour de deux enfants en fuite. La sensibilité à vif qui se dégage ne parvient pas à tenir la distance.