Titre original Bop Decameron
Date de sortie 4 juillet 2012
Réalisé par Woody Allen
Avec Woody Allen , Alec Baldwin , Jesse Eisenberg
Scénariste(s) Woody Allen
Distributeur Mars Distribution
Année de production 2012
Pays de production IT,ES,US
Producteurs Letty Aronson
Genre Comédie

Synopsis

To Rome with Love nous fait partir à la découverte de la ville éternelle à travers différentes histoires de personnages, de simples résidents ou de visiteurs pour l’été, mêlant romances, aventures et quiproquos.

Offres VOD de To Rome with love

Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de To Rome with love

Dernières News sur To Rome with love

Ellen Page regrette d'avoir tourné pour Brett Ratner et Woody Allen

L'actrice révèle aussi avoir été agressée sexuellement à 16 ans par deux réalisateurs.

Photos de To Rome with love

DR
DR
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
Mars Distribution
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

To Rome with love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

To Rome With Love

Poster Italien

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

To Rome with Love

Critiques de To Rome with love

  1. Première
    par Antoine Prioul

    Dès l’ouverture, on prend peur tant ça ressemble à un remake moisi des pubs Lavazza des années 90 : sur une place romaine bondée, un policier, sorte de M. Loyal, apostrophe la caméra pour nous raconter la truculence poétique de sa ville. Hélas, la suite est du même tonneau, à savoir une comédie chorale entachée des pires symptômes de l’écriture automatique, faiblesse Allenienne chronique qui plombe un fi lm sur trois : personnages réduits à l’état de pantins peinturlurés, jeu de massacre terrible pour les acteurs (dont seule la très sexy Penélope Cruz parvient à s’échapper), burlesque rassis découvrant chaque côte et chaque vertèbre d’un fi lm qui se voudrait pourtant moelleux. À l’arrivée, To Rome with Love évoque moins Dino Risi qu’une vulgaire pochade des années 70.