Toutes les critiques de Tito et les Oiseaux

Les critiques de Première

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Parabole sur la violence (dont le Brésil est largement victime), ce film d’animation raconte comment un enfant va tenter de sauver son pays d’une épidémie qui touche les gens qui ont peur. Comment ? Grâce à une machine permettant de décrypter les messages des oiseaux, détenteurs, il en est sûr, d’une solution miracle... Un peu trop littérale et fourre-tout, cette fable évoque pêle-mêle le discours médiatique anxiogène, l’idée de transmission (le père du héros est un inventeur idéaliste) et l’utopie écolo. Difficile en outre de cerner à qui elle s’adresse : les enfants de moins de dix ans seront terrorisés, les autres préféreront voir un Marvel. Le talent de ses auteurs réside principalement dans l’ambition graphique du projet, principalement peint à la main et qui dénote un style post-expressionniste convaincant. L’envie de voir leur prochain film est du coup renforcée.