Titre original Devil's Due
Date de sortie 7 mai 2014
Réalisé par Radio Silence
Avec Allison Miller , Zach Gilford , Sam ANDERSON
Scénariste(s) Lindsay Devlin
Distributeur 20th Century Fox
Année de production 2014
Pays de production US
Genre Film d'horreur

Synopsis

Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres.

Offres VOD de The Baby

Pas d'offres actuellement.

Photos de The Baby

DR
DR
20th Century Fox
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
Michele Short
DR

The Baby

The baby

The baby

Affiche Us

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

The Baby

Affiche Française

Casting de The Baby

Allison Miller
Samantha McCall
Zach Gilford
Zach McCall
Sam ANDERSON
Le père Thomas

Critiques de The Baby

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Sur le fond, ce film emprunte à Rosemary’s Baby le thème du foetus infernal, les coupables étant ici une secte de satanistes qui complotent la venue non pas d’un antéchrist mais de plusieurs. Sur la forme, c’est une variante du found footage, prétexte pour réduire les coûts en utilisant les caméras les moins chères possibles et filmer à la main des plans flous, mal cadrés et tremblants. Les scènes gore sont rares et brèves, assorties d’effets sonores comiquement inadaptés à l’aspect crapoteux des images. Par contraste, les moments creux paraissent extrêmement longs et pénibles. Contre toute attente, The Baby a quand même connu un petit succès aux États-Unis et va rapporter un peu d’argent. La mauvaise nouvelle, c’est que cette stupide mode des prises de vues minables n’est pas près de s’arrêter.