Titre original Lady Winsley
Date de sortie 2 janvier 2019
Durée 90 mn
Réalisé par Hiner Saleem
Avec Mehmet Kurtulus , Ezgi Mola , Senay Gürler
Scénariste(s) Thomas Bidegain, Hiner Saleem, Véronique Wüthrich
Distributeur Memento Films Distibution
Année de production 2018
Pays de production TURQUIE, France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Lady Winsley, une romancière américaine, est assassinée sur une petite île turque. Le célèbre inspecteur Fergan arrive d’Istanbul pour mener l’enquête.
Très vite, il doit faire face à des secrets bien gardés dans ce petit coin de pays où les tabous sont nombreux, les liens familiaux étroits, les traditions ancestrales et la diversité ethnique plus large que les esprits.

Offres VOD de Qui a tué Lady Winsley ?

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 11.99  € Acheter
Cinemasalademande HD SD Cinemasalademande 4.99 € Louer
UniversCiné SD HD UniversCiné 5.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Qui a tué Lady Winsley ?

Photos de Qui a tué Lady Winsley ?

AFFICHE
Memento Films Distribution / Agat Films & Cie / Film Production / Versus Production
AFFICHE
Memento Films Distribution / Agat Films & Cie / Film Production / Versus Production
AFFICHE
AFFICHE

Qui a tué Lady Winsley ?, affiche

Qui a tué Lady Winsley ?, affiche

Qui a tué Lady Winsley ?, affiche

Qui a tué Lady Winsley ?, affiche

Casting de Qui a tué Lady Winsley ?

Senay Gürler
Lady Winsley
Ergun Kuyucu
le capitaine Celik

Critiques de Qui a tué Lady Winsley ?

  1. Première
    par Thierry Chèze

    De deux choses l’une. Soit vous n’avez jamais vu de film de Hiner Saleem et il y a de grandes chances que vous savouriez pleinement cette enquête policière teintée d’humour, où un inspecteur débarque sur une petite île turque pour dénicher l’assassin d’une romancière américaine. Soit vous êtes familier de son cinéma et vous aurez alors une impression de déjà-vu. Car Saleem déploie dans cet univers à la Agatha Christie exactement le melting-pot qui faisait le sel de son western My Sweet Pepper Land. Des personnages hauts en couleur sans le pittoresque. Un sens indéniable de l’absurde. Et un questionnement sur la place de la femme dans des sociétés où elle est souvent réduite à la portion congrue et, plus précisément ici, une réflexion sur la femme adultère. Ce bégaiement gâche un peu le plaisir sans l’effacer totalement.