Titre original No Escape
Date de sortie 2 septembre 2015
Réalisé par John Erick Dowdle
Avec Owen Wilson , Lake Bell , Sterling Jerins
Scénariste(s) John Erick Dowdle, Drew Dowdle
Distributeur SND
Année de production 2015
Pays de production US
Producteurs Drew Dowdle Michel Litvak David Lancaster
Genre Thriller

Synopsis

Jack, un homme d’affaire américain, s’expatrie en Asie du sud-est avec sa famille pour mener une vie de rêve dans un décor paradisiaque. Fraîchement débarqués, leur projet tourne court. Un coup d’état éclate dans le pays et la tête des expatriés se retrouve mise à prix. Aidés par un  mercenaire britannique, Jack et les siens n'ont qu'une solution:  fuir.

Offres VOD de No Escape

Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 1.99 € Louer 3.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de No Escape

Photos de No Escape

DR
DR
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films
SND / The Weinstein Company / Bold Films

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

No Escape

Casting de No Escape

Owen Wilson
Jack Dwyer
Lake Bell
Annie Dwyer
Claire Geare
Beeze Dwyer

Critiques de No Escape

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Un couple d’Américains – les toujours appréciables Lake Bell et Owen Wilson – accompagnés de leur fille tente de survivre dans une ville imaginaire d’Asie du Sud-Est, transformée en piège mortel pour les expatriés à la suite d’un coup d’État. Avec un tel sujet, on rêverait de quelque chose de surpuissant comme un survival barbare et moderne. Mais "No Escape" n’est finalement rien d’autre qu’une bonne série B, suffisamment violente et tendue pour oublier d’en mâcher son popcorn. La scène d’ouverture est même un beau moment de cinéma. Et Pierce Brosnan, pourtant abonné aux nanars depuis treize ans, fait ici très bien son job en mercenaire routard usé, fan de karaoké.