Date de sortie 20 septembre 2017
Durée 84 mn
Réalisé par Christian Carion
Avec Guillaume Canet , Mélanie Laurent , Olivier de Benoist
Scénariste(s) Christian Carion, Laure Irrmann
Distributeur Diaphana distribution
Année de production 2017
Pays de production France
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter.

Offres VOD

UniversCiné HD SD UniversCiné 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 10.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 4.99 € Louer 16.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 11.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Premières séances du 20 septembre : Ça devance les autres sorties de la semaine

Le clown maléfique a terrifié plus de 2000 spectateurs (source : Le Film Français). 

Mon garçon : Guillaume Canet en chasse

L’éclectique Christian Carion signe un film de genre efficace avec un Guillaume Canet en mode commando.

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Christian Carion n’est pas à proprement parler le réalisateur le plus dingo de France. Les consensuels Une hirondelle a fait le printemps, Joyeux Noël, En mai fais ce qu’il te plaît l’ont plutôt rangé dans la catégorie pépère des élèves appliqués qui récitent leur travelling et leur panoramique d’après le manuel. L’affaire Farewell -déjà avec le fidèle Guillaume Canet- avait néanmoins laissé entrevoir un appétit pour les atmosphères grises et étouffantes accolées aux films de genre dont Mon garçon est un exemple autrement plus convaincant. 

    Exercice de style Derrière son titre gentillet trompeur, le dernier Carion s’apparente en effet à un pur exercice de style dans lequel Canet interprète Julien, un père de famille dévasté par la disparition de son fils, probablement enlevé, qu’il va tout faire pour retrouver. Sorte d’actioner un peu sophistiqué, Mon garçon ne s’embarrasse pas trop de psychologie, tout juste a-t-on droit à une très belle scène entre Julien et son ex-femme (Mélanie Laurent, excellente) au cours de laquelle on comprend qu’il n’a pas été le père idéal. Le mystère autour de ses activités professionnelles, son sens du pistage suffisent à établir des compétences particulières qui le serviront dans sa traque obsessionnelle, filmée caméra à l’épaule dans une zone montagneuse dont le caractère menaçant est parfaitement exploité par Carion et son chef op’. Leur travail sur l’espace et le hors-champ culmine dans un dernier acte éprouvant pour les nerfs. Mission accomplie.