Titre original La grande noirceur
Date de sortie 21 août 2019
Durée 95 mn
Réalisé par Maxime Giroux
Avec Martin Dubreuil , Romain Duris , Sarah Gadon
Scénariste(s) Simon Beaulieu, Maxime Giroux, Alexandre Laferrière
Distributeur Ligne 7
Année de production 2018
Pays de production Canada
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Quelque part dans le monde, une guerre fait rage. Terrifié à l’idée d’être mobilisé, Philippe a fui Montréal pour se réfugier dans un Ouest américain aussi sauvage qu’hypnotisant. Il vit tant bien que mal de concours d'imitation de Charlie Chaplin. Mais la cruauté de l’humanité ne se limite pas aux champs de bataille, et Philippe ne va pas tarder à découvrir la face obscure du rêve américain.

Offres VOD de Le Déserteur

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Le Déserteur

Photos de Le Déserteur

AFFICHE
Ligne 7 / Metafilms
AFFICHE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
AFFICHE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
AFFICHE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
GALERIE
Ligne 7 / Metafilms
AFFICHE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Le déserteur, affiche

Le déserteur, affiche

Le déserteur, affiche

Le déserteur, affiche

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Romain Duris (Lester)

Romain Duris (Lester)

Reda Kateb (Hector)

Reda Kateb (Hector)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Soko (Rosie)

Soko (Rosie)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Le déserteur, affiche

Le déserteur, affiche

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Romain Duris (Lester)

Romain Duris (Lester)

Reda Kateb (Hector)

Reda Kateb (Hector)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Soko (Rosie)

Soko (Rosie)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Le déserteur, affiche

Le déserteur, affiche

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Romain Duris (Lester)

Romain Duris (Lester)

Reda Kateb (Hector)

Reda Kateb (Hector)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Martin Dubreuil (Philippe), Sarah Gadon (Helen)

Soko (Rosie)

Soko (Rosie)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Martin Dubreuil (Philippe)

Critiques de Le Déserteur

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Auteur-réalisateur remarqué du bouleversant Félix et Meira (2015), le Québécois Maxime Giroux signe cette fois un film moins évident. Il y raconte, sous la forme d’un conte cruel, les mésaventures d’un imitateur de Charlie Chaplin qui fuit un conflit armé dont on ne saura rien. L’homme, déserteur, va se perdre dans l’Ouest américain où, dépouillé, puis fait prisonnier par une mystérieuse organisation, il va se confronter à « la grande noirceur » (le titre original) de l’âme humaine... Filmé au format carré, Le Déserteur évoque Le Fils de Saul et ses cadres serrés sur un héros victime de la folie des hommes. Si le résultat est formellement brillant, il pêche en revanche sur le plan du récit, succession de saynètes morbides aux dialogues assez simplistes et à l’interprétation forcée.