Date de sortie 20 mars 2013
Durée 114 mn
Réalisé par Guillaume Nicloux
Avec Pauline Etienne , Isabelle Huppert , Alice de Lencquesaing
Scénariste(s) Guillaume Nicloux, Jérôme Beaujour
Distributeur Le Pacte
Année de production 2013
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ».Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes…La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.D'après le roman de Diderot.

Offres VOD de La Religieuse

Imineo HD SD Imineo 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de La Religieuse

Photos de La Religieuse

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

La Religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

Affiche Française

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

La religieuse

Casting de La Religieuse

Pauline Etienne
Suzanne Simonin
Isabelle Huppert
la mère supérieure du couvent de Saint-Eutrope
Agathe Bonitzer
soeur Thérèse

Critiques de La Religieuse

  1. Première
    par Thomas Agnelli

    Quarante-cinq ans après le scandale déclenché par l’adaptation de Jacques Rivette (Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot), Guillaume Nicloux s’approprie à son tour l’oeuvre anticléricale du philosophe en la traduisant comme un réquisitoire contre l’atteinte à la liberté. Connaissant le passé du réalisateur, fasciné par les codes du polar, les atmosphères glauques et les personnages hors normes (le génial Une affaire privée), on s'attendait à une rencontre explosive. Et là, surprise : contre toute attente, Nicloux signe un film assez sage sur un sujet – la lutte contre l’enfermement et l’aliénation – qui aurait réclamé la rage, le trouble et l'effroi du cinéma de Ken Russell (Les Diables). On peut louer le parti pris du traitement ascétique et le sérieux immuable du réalisateur, qui préfère la lucidité nue à l’émotion feinte, mais on peut également trouver qu’il manque de flamme et de rythme pour rendre convulsive cette descente aux enfers. Surtout, pendant plus d’une heure, on est surpris que La Religieuse ait aussi peu d'épiphanies malgré toutes les qualités d’exécution déployées. Du moins le pense-t-on avant le dernier tiers du film et l’apparition de la mère supérieure, interprétée par Isabelle Huppert, dont les comportements envers la jeune Suzanne (Pauline Etienne), à la fois horrifiants et gaguesques, font basculer l’ensemble vers la farce mélodramatique façon Dans les ténèbres, de Pedro Almodóvar. On goûtera ou non ce virage selon sa sensibilité, mais au moins, on sera bousculé.