Titre original Bella Addormentata
Date de sortie 10 avril 2013
Réalisé par Marco Bellocchio
Avec Toni Servillo , Isabelle Huppert , Alba Rohrwacher
Scénariste(s) Marco Bellocchio, Stefano Rulli
Distributeur Bellissima Films
Année de production 2013
Pays de production FR,IT
Producteurs Fabio CONVERSI
Genre Drame

Synopsis

Le 23 novembre 2008, l'Italie se déchire autour du sort de Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d'autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l'alimentation artificielle maintenant sa fille en vie. Dans ce tourbillon politique et médiatique, les sensibilités s'enflamment, les croyances et les idéologies s'affrontent.Maria, une militante du Mouvement pour la Vie, manifeste devant la clinique dans laquelle est hospitalisée Eluana, alors qu'à Rome, son père sénateur hésite à voter le projet de loi s'opposant à cette décision de justice. Ailleurs, une célèbre actrice croit inlassablement au réveil de sa fille, plongée elle aussi dans un coma irréversible. Enfin, Rossa veut mettre fin à ses jours mais un médecin plein d'espoir va s'y opposer de toutes ses forces.

Toutes les séances de La Belle Endormie

Photos de La Belle Endormie

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

La Belle Endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

Affiche Française

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

La belle endormie

Casting de La Belle Endormie

Toni Servillo
Uliano Beffardi

Critiques de La Belle Endormie

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Jamais en panne de grands sujets, Marco Bellocchio reprend à son compte une affaire qui avait divisé les Italiens en 2009 (la mort assistée d’Eluana Englaro, débranchée après dix-sept ans de coma) pour aborder le thème de l’euthanasie et s’interroger sur la valeur de l’existence. Qui peut décider de maintenir ou non quelqu’un en vie ? Et à quel prix ?
    Où s’arrête la liberté individuelle ? À travers l’étude de plusieurs cas particuliers, le cinéaste passe en revue les aspects affectifs, politiques, moraux, religieux et scientifiques de la question, avec une louable volonté d’objectivité. Tout en dénonçant le dogmatisme religieux, il invite à la réflexion et pose les bases d’une discussion nécessaire, sans vraiment éviter le piège de la dissertation.