Date de sortie 24 septembre 2014
Réalisé par Jeanne Herry
Avec Sandrine Kiberlain , Laurent Lafitte , Pascal Demolon
Scénariste(s) Jeanne Herry, Gaëlle Macé
Distributeur StudioCanal
Année de production 2014
Pays de production FR
Producteurs Alain Attal Hugo Sélignac Sophie Tepper
Genre Comédie

Synopsis

Muriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie. Lorsqu’une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entraînée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer.

Offres VOD de Elle L'Adore

Imineo HD SD Imineo 13.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Elle L'Adore

Photos de Elle L'Adore

DR
DR
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal
StudioCanal

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Elle L'Adore

Critiques de Elle L'Adore

  1. Première
    par Eric Vernay

    Muriel ne rate pas un seul concert de Vincent Lacroix. Le jour où le chanteur commet un acte terrible, la groupie n’hésite pas une seule seconde à lui venir en aide. « Elle passe sa vie à l’attendre / Pour un mot pour un geste tendre / La groupie du pianiste (...) Elle le suivrait jusqu’en enfer (...) Elle l’aime, elle l’adore », chantait Michel Berger dans un tube millésimé 1980 auquel Jeanne Herry (fille de Miou-Miou et de Julien Clerc) fait référence dans le titre de son premier film. Sandrine Kiberlain y incarne cette « amoureuse d’un égoïste », joué par le bellâtre Laurent Lafitte. Si les ficelles de l’enquête policière sont parfois grossières, l’intérêt de ce curieux thriller réside ailleurs. En l’occurrence dans sa façon de faire virer sa dimension dramatique vers le loufoque et la comédie noire, au diapason du rapport de force indécis entre les personnages, seconds rôles compris. Efficace, le film doit beaucoup à son duo d’acteurs, l’un glaçant en salaud machiavélique et mielleux, l’autre géniale en dévote un poil mytho, à l’instinct de survie pourtant insoupçonné.