Toutes les critiques de Du Plomb dans la Tête

Les critiques de la Presse

  1. Newsday
    par Rafer Guzman

    On retrouve toute la magie dans les détails : des surprises inattendues, un casting haut en couleur.

  2. Hollywood Reporter
    par Jordan Mintzer

    Un style où ça cogne dur avec un humour graveleux et écervelé.

  3. Boston Globe
    par Tom Russo

    Le réalisateur Walter Hill s’est inspiré de la franchise « 48 heures » de A à Z.

  4. 20 Minutes
    par Caroline Vié

    Le charme de cette série B n’est pas à chercher dans son scénario archi-classique, mais dans son côté franc du collier, genre cinéma de papa « qui en a ».

  5. Critikat.com
    par Benoît Smith

    Pas aussi jusqu’au-boutiste dans sa brutalité qu’un John Rambo, peut-être ; manquant d’un peu plus de distanciation vis-à-vis de sa propre vieille attitude de « bourrin », plus sûrement (le second degré est dans l’air du temps). Cet insuccès n’en reste pas moins regrettable, vu avec quelle intelligence discrète (car moulée dans la rudesse de celui qui se moque de flatter l’intelligence) l’acteur poursuit à travers ce film la mue mesurée de son image.

  6. Les Inrocks
    par Léo Soesanto

    Come-back fatigué de Sly dans un embarrassant thriller voué à son culte.

  7. Le Monde
    par La redaction du Monde

    Ce film marque le retour au cinéma de Walter Hill, après dix ans d'absence. Il se distingue agréablement de la production policière actuelle à Hollywood dans son usage particulier de la violence.

  8. Slate (US)
    par David Edelstein

    Sur le plan immoral, le film est crédible.

  9. Le Parisien
    par Hubert Lizé

    Polar de série B le film regorge de de bastons saignantes, d'effets pyrotechniques mastocs et distille quelques répliques marrantes. Mais tout ça sonne un peu trop vintage pour séduire le jeune public.

  10. Entertainment Weekly
    par Chris Nashawaty

    « Du plomb dans la tête » ne donne pas un coup de jeune à Stallone, on a l’impression d’être en 1986, cependant pendant 91 minutes, ça fonctionne bien.

  11. New York Post
    par Lou Lumenick

    Absurde mais divertissant.

  12. Pariscope
    par Arno Gaillard

    Des combats redoutablement efficaces, bref du cinéma qui ne veut rien d'autre que vous captiver et vous distraire.

  13. Le Figaro
    par Eric Neuhoff

    Testostérone et second degré. Rambo et pas con à la fois.

  14. Los Angeles Times
    par Robert Adele

    De l’adrénaline, un clin d’œil au film des années 80, mais seulement si vous êtes nostalgiques des films d’actions creux.

  15. New York Times
    par Manohla Dargis

    Il ne se passe quasiment rien, excepté Mr Stallone qu’on prend toujours plaisir à admirer.

  16. What Culture
    par Shaun Munro

    Glauque et assommant, ce nouveau film de Walter Hill continue à contribuer à son auto-destruction.

  17. Nouvel Obs
    par Olivier Bonnard

    Dans ce buddy movie ultraviolent emballé avec métier par Walter Hill (« 48 Heures »), mais handicapé par un script lambda, l’acteur joue un tueur à gages de La Nouvelle-Orléans contraint de faire équipe avec un flic d’origine asiatique. Ce dernier n’est qu’un faire-valoir pour Stallone qui, à 66 ans et sans une once de second degré, totalement pris au piège de sa propre image, semble ne pas s’être aperçu que nous ne sommes plus en 1986. Bref, rien à signaler, à part un intéressant combat final… à la hache.

  18. Excessif / TF1 News
    par La rédaction de Excessif / TF1 News

    On espérait mieux et plus de la rencontre entre les vétérans Walter Hill et Sylvester Stallone. Loin de reproduire les étincelles du passé entre James Mangold et Sly (Copland), cette série B se révèle hélas terriblement has-been, multipliant les effets pyrotechniques pour masquer sa vertigineuse vacuité.

  19. Evene
    par Manuel Delort

    On en attendait un peu plus de Walter Hill qui, cela dit, n’a jamais fait mieux que 48 heures en 1982 avec Eddie Murphy et Nick Nolte. Le cinéaste se complique la vie et le tandem Stallone/Sung Kang (habitué aux navets) ne rattrape pas le coup. Leurs vannes tombent à plat et les bastons se dégonflent. Rocky ou Rambo, c’est fini. Avec Du plomb dans la tête, Stallone a définitivement du plomb dans l’aile.

  20. Les Fiches du cinéma
    par La redaction de Les Fiches du Cinema

    Dans ce polar à la mode 90's, un tueur et un flic s'associent pour une vengeance commune. En prenant trop la pose du bon faiseur à la cool, efficace et peu soucieux de réinventer quoi que ce soit, Walter Hill laisse doucement son film glisser dans l'insipide.

  21. Voici
    par Ariane Valadié

    Pas de doute, ce n'est pas une comédie romantique ! Avec un Sly sexagénaire, en caricature touchante de sa marionnette.

  22. Le JDD
    par Stéphanie Belpêche

    Une série B calibrée, aux dialogues kitschissimes, qui remplit son cahier des charges côté baston et fusillades.

  23. L'Express
    par Eric Libiot

    C'est tellement idiot, crétin et ennuyeux que ça fait peur.

  24. Reel Film Reviews
    par James Berardinelli

    Une série de scène de bagarres qui n’en finit pas, un climat étrangement insatisfaisant.

  25. Télérama
    par Jacques Morice

    Un tueur à gages (Stallone) et un flic sont contraints de faire équipe... Walter Hill n'a jamais été réputé pour faire dans la dentelle, mais la brutalité de son cinéma avait parfois du bon. Rien de tel dans ce " buddy-movie", caricature du film musclé, à l'intrigue grossière et à l'humour limité.

  26. Le Canard Enchainé
    par La rédaction du canard enchaîné

    Aucun cliché n'a été oublié par les scénaristes de ce film. (...) Sylvester Stallone fait le show mais laisse froid.

  27. Washington Post
    par Ann Hornaday

    Un film qui se veut très macho mais tellement peu crédible, on se sent presque désolé pour le réalisateur, enfin presque.

  28. Wall Street journal
    par Joe Morgenstern

    On se tire une balle dans la tête avant la fin.