Date de sortie 11 janvier 2017
Durée 124 mn
Réalisé par Lisa Azuelos
Avec Sveva Alviti , Riccardo Scamarcio , Vincent Perez
Scénariste(s) Lisa Azuelos
Distributeur Pathé !
Année de production 2016
Pays de production France
Genre Biographie
Couleur Couleur

Synopsis

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe no 1 aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondiale de « Gigi l’Amoroso » en 1974, le film DALIDA est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire … Une femme moderne a une époque qui l’était moins ... Malgré sa disparition tragique en 1987 Dalida continue à rayonner de sa présence éternelle

 

 

Infos de la rédaction sur Dalida

<p>[Actualisation du 31 octobre 2016]<br />
Le premier teaser de Dalida a été mis en ligne par Pathé.</p>
<p>[Actualisation du 3 février 2016]<br />
Le tournage de Dalida débute. La chanteuse légendaire est l'objet d'un biopic, réalisé par Lisa Azuelos, et tourné entre la France, l'Italie et le Maroc. Elle sera incarnée dans le film par l'actrice italienne Sveva Alviti. Le nom de la société de production de Lisa Azuelos porte bien son nom : Bethsabée Mucho.</p>
<p><strong>Date de sortie de Dalida </strong><br />
Moins d'un an après l'annonce de son tournage, Dalida est déjà prêt à être montré au public. Le film sort le 11 janvier. Les sorties en début d'année sont des créneaux souvent privilégiés par les biopics, de La Môme à Lincoln.</p>
<p><strong>Bande-annonce de Dalida </strong><br />
La bande-annonce devra lever un coin de voile sur l'un des gros enjeux du film : la capacité d'incarnation de l'actrice Sveva Alviti, inconnue sous nos latitudes. A-t-elle réussi à retranscrire à l'écran le charisme de Dalida ? En 2005, la vie de la chanteuse avait déjà fait l'objet d'une mini-série italienne à succès, avec Sabrina Ferrili dans le rôle-titre. Au Québec se joue depuis 2002 une comédie musicale racontant la vie de la star.</p>
<p><strong>Casting de Dalida </strong><br />
Autour de Sveva Alviti, on retrouvera Jean-Paul Rouve (dans le rôle de Lucien Morisse, premier mari de Dalida), Patrick Timsit (Bruno Coquatrix), Vincent Perez (Eddie Barclay), ainsi que Niels Schneider et Nicolas Duvauchelle.</p>

Offres VOD de Dalida

FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 7.99  € Acheter
Imineo SD HD Imineo 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 9.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Dalida

Dernières News sur Dalida

Matt Damon devant Dalida et Omar Sy

La Grande Muraille démarre en tête du top hebdo et Vaiana franchit les 5 millions d’entrées.

Photos de Dalida

Critiques de Dalida

  1. Première
    par Vanina Arrighi de Casanova

    Après un prologue confus (narrativement) mais sur-signifiant (symboliquement) qui met en scène la première tentative de suicide de Dalida, Lisa Azuelos fait défiler l’histoire de Iolanda Cristina Gigliotti comme une élève appliquée, chaque période de sa vie délimitée par ses relations amoureuses et illustrée par ses grands tubes de l’époque. Ce portrait en chansons, supervisé par Orlando, frère et gardien du temple de la star, est celui d’une femme solaire mais en souffrance, une collectionneuse d’hommes souvent torturés et /ou minables qui finissent presque tous suicidés et l’accablent de deuils et de regrets. Franchement misérabiliste, activant dès la première scène le cliché de l’artiste tourmenté, de la femme abîmée, ce film-monument à la mémoire de Dalida avance en justifiant constamment son futur suicide, comme pour l’en absoudre. Un portrait en chansons donc, mais d’une femme beaucoup plus que d’une chanteuse – étonnamment peu en prise avec les époques, à peine esquissées par l’évolution du répertoire, le film ne s’intéresse pas beaucoup au processus créatif ou à l’industrie musicale. Ne resterait donc que le plaisir d’écouter les plus grands tubes de Dalida (à la puissance nostalgique folle) sans l’incarnation de Sveva Alviti, actrice débutante qui endosse ce rôle comme si elle jouait sa vie et devient une star en deux heures de film. Sa beauté, son intensité, ce mélange de sex-appeal ravageur et de fragilité enfantine qu’elle a su capter chez son modèle transcendent la platitude intrinsèque au « biopic autorisé ».