Date de sortie 27 novembre 2019
Durée 100 mn
Réalisé par Lucie Borleteau
Avec Karin Viard , Leïla Bekhti , Antoine Reinartz
Scénariste(s) Lucie Borleteau, Jérémie Elkaïm
Année de production 2019
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Paul et Myriam ont deux enfants en bas âge. Ils engagent Louise, une nounou expérimentée, pour que Myriam puisse reprendre le travail. Louise se montre dévouée, consciencieuse, volontaire, au point que sa présence occupe une place centrale dans la famille. Mais très vite les réactions de Louise deviennent inquiétantes.

Offres VOD de Chanson douce

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Chanson douce

Dernières News sur Chanson douce

Premières séances du 27/11 : À couteaux tirés se taille la 1ere place

Le film de Rian Johnson se hisse en haut du podium devant Gloria Mundi.

Chanson douce : découvrez la bande-annonce angoissante du film avec Karin Viard et Leïla Bekhti

Karin Viard en nounou inquiétante dans l’adaptation du prix Goncourt 2016.

Photos de Chanson douce

AFFICHE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
AFFICHE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
GALERIE
StudioCanal / Why Not Productions / France 3 Cinéma / Pan Européenne Production
AFFICHE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Chanson douce, affiche

Chanson douce, affiche

Chanson douce, affiche

Chanson douce, affiche

Leïla Bekhti (Myriam), Antoine Reinartz (Paul), Karin Viard (Louise)

Leïla Bekhti (Myriam), Antoine Reinartz (Paul), Karin Viard (Louise)

Assya Da Sylva (Mila), Karin Viard (Louise), personnage

Assya Da Sylva (Mila), Karin Viard (Louise), personnage

Leïla Bekhti (Myriam), personnage

Leïla Bekhti (Myriam), personnage

Karin Viard (Louise)

Karin Viard (Louise)

Assya Da Sylva (Mila), Karin Viard (Louise)

Assya Da Sylva (Mila), Karin Viard (Louise)

Leïla Bekhti (Myriam), Antoine Reinartz (Paul)

Leïla Bekhti (Myriam), Antoine Reinartz (Paul)

Karin Viard (Louise)

Karin Viard (Louise)

Personnage, Karin Viard (Louise), Assya Da Sylva (Mila)

Personnage, Karin Viard (Louise), Assya Da Sylva (Mila)

Assya Da Sylva (Mila), Leïla Bekhti (Myriam)

Assya Da Sylva (Mila), Leïla Bekhti (Myriam)

Karin Viard (Louise), Leïla Bekhti (Myriam)

Karin Viard (Louise), Leïla Bekhti (Myriam)

Karin Viard (Louise)

Karin Viard (Louise)

Critiques de Chanson douce

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Adapter, c’est trahir. Encore plus quand il s’agit d’un prix Goncourt récent très médiatisé. Et, dès les premières minutes de ce Chanson douce, on perçoit que Lucie Borleteau a décidé de suivre ce principe pour raconter la relation entre un couple avec deux enfants en bas âge et la nounou qu’ils ont engagée. Une perle rare dévouée et consciencieuse dont les réactions vont devenir de plus en plus angoissantes. La réalisatrice ne touche pas à l’ADN du roman de Leïla Slimani : une double réflexion sur les notions de maternité et de domination sociale – d’autant plus puissante qu’elle est exercée par un couple de bobos se pensant sincèrement à l’opposé de ce sentiment-là. Mais elle a choisi d’entraîner le récit vers le cinéma de genre, dans un parfait équilibre entre un thriller qui ne se déploie jamais vraiment tout à fait et un film réaliste perverti par l’atmosphère teintée d’horreur créée par le chef op Alexis Kavyrchine (La Douleur). Et pourtant, quelque chose ne fonctionne jamais tout à fait. Comme un vice originel de fabrication : un contresens sur celle qui incarne (pourtant impeccablement) cette nounou. Une comédienne ne déboule jamais neutre sur un écran. Et, avec ses rôles précédents, Karin Viard apporte d’emblée une certitude sur ce que va devenir son personnage, quand un visage plus angélique et doux aurait contribué à faire grandir le mystère. Comme si sa présence contredisait le climat tout en ambivalence que la réalisatrice essaie de construire et rendait attendues –donc banales – nombre de scènes censées hanter longtemps notre mémoire.