Titre original Much Ado About Nothing
Date de sortie 29 janvier 2014
Réalisé par Joss Whedon
Avec Amy Acker , Alexis Denisof , Clark Gregg
Scénariste(s) Joss Whedon
Distributeur Jour2Fête
Année de production 2014
Pays de production US
Producteurs Joss Whedon
Genre Comédie
D’après l’œuvre de William Shakespeare

Synopsis

De retour de la guerre, Don Pedro et ses fidèles compagnons d’armes, Bénédict et Claudio, rendent visite au seigneur Léonato, gouverneur de Messine. Dans sa demeure, les hommes vont se livrer à une autre guerre : celle de l’amour. Et notamment celle qui fait rage entre Béatrice et Bénédict, que leur entourage tente de réconcilier tout en essayant de déjouer les agissements malfaisants de Don Juan.Adaptation de la pièce de Shakespeare

Offres VOD de Beaucoup de Bruit pour Rien

UniversCiné SD HD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Beaucoup de Bruit pour Rien

Photos de Beaucoup de Bruit pour Rien

DR
DR
DR
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete
Jour2Fete

Beaucoup de Bruit pour Rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Affiche Us

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Affiche Us

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Beaucoup de bruit pour rien

Affiche Française

Beaucoup de bruit pour rien

Affiche Française

Casting de Beaucoup de Bruit pour Rien

Amy Acker
Beatrice

Critiques de Beaucoup de Bruit pour Rien

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Entre deux Avengers, Joss Whedon s’est piqué d’adapter la célèbre pièce de Shakespeare en conservant le texte mais en projetant les personnages dans un environnement contemporain. Il a ainsi tourné dans son propre salon et fait appel à ses potes – tous les acteurs, méconnus en France pour la plupart, ont joué dans les films et les séries qu’il a supervisés. Le résultat est un mélange irritant de pose arty (pourquoi tourner en noir et blanc un film par ailleurs transposé à notre époque ?), de direction artistique inexistante et de cabotinage excessif (les roulés-boulés des acteurs font passer les grimaces de Kenneth Branagh pour des outrances acceptables). Reçu avec ferveur au festival de Toronto, ce film d’art et essai n’a qu’un mérite : donner du temps de jeu à la ravissante et très douée Amy Acker, parfaite de mauvaise foi en Beatrice. Bref, beaucoup de bruit pour rien.