Titre original ANTIKORPER
Date de sortie 26 juillet 2006
Réalisé par Christian Alvart
Avec Norman Reedus , Wotan Wilke Mohring , André Hennicke
Scénariste(s) Christian Alvart
Année de production 2006
Pays de production allemand
Genre Thriller

Synopsis

Le tueur en série Gabriel Engel est arrêté. Un agent de police d'une petite localité de province demande à pouvoir l'interroger. Il pense qu'il pourrait être l'auteur du meurtre d'une fillette survenu un an auparavant...

Offres VOD de Antibodies

Pas d'offres actuellement.

Photos de Antibodies

DR
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS
PRODUCTION / LA FABRIQUE DE FILMS

Antibodies

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTAndré HENNICKE

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTWotan Wilke MOHRING et André HENNICKE

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTWotan Wilke MOHRING

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTAndré HENNICKE

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTWotan Wilke MOHRING

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTAndré HENNICKE

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTAndré HENNICKE

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTNorman REEDUS

ANTIBODIES ; ANTIKORPER (2005)

Film de Christian ALVARTHauke DIEKAMP

Casting de Antibodies

Wotan Wilke Mohring
Michael Martens
André Hennicke
Gabriel Engel
Waltraud Witte
madame Hering

Critiques de Antibodies

  1. Première
    par Gael Golhen

    Antibodies séduit dès les toutes premières minutes par sa maîtrise formelle évidente et son ambiguïté morale. (...) Avec son refus de complaisance et sa crudité vraiment malsaine, Antibodies aurait dû être la révélation du mois. Alors ? Alors dans les vingt dernières minutes, Antibodies s'autodétruit, sombre dans une naïveté et un happy end qui frisent le grotesque.