Date de sortie 9 janvier 2013
Durée 104 mn
Réalisé par Philippe Le Guay
Avec Fabrice Luchini , Lambert Wilson , Maya Sansa
Scénariste(s) Philippe Le Guay
Distributeur Pathé !
Année de production 2012
Pays de production France
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Au sommet de sa carrière d’acteur, Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, trop de lassitude. La fatigue d’un métier où tout le monde trahit tout le monde. Désormais, Serge vit en ermite dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, Gauthier Valence, un acteur de télévision adulé des foules, abonné aux rôles de héros au grand coeur, débarque sur l’île. Il vient retrouver Serge pour lui proposer de jouer «Le Misanthrope» de Molière. Serge n’est-il pas devenu une pure incarnation du personnage d’Alceste ? Serge refuse tout net et confirme qu’il ne reviendra jamais sur scène. Pourtant, quelque chose en lui ne demande qu’à céder. Il propose à Gauthier de répéter la grande scène 1 de l’Acte 1, entre Philinte et Alceste. Au bout de cinq jours de répétition, il saura s’il a envie de le faire ou non. Les répétitions commencent : les deux acteurs se mesurent et se défient tour à tour, partagés entre le plaisir de jouer ensemble et l’envie brutale d’en découdre. La bienveillance de Gauthier est souvent mise à l’épreuve par le ressentiment de Serge. Autour d’eux, il y a le microcosme de l’Île de Ré, figée dans la morte saison : un agent immobilier, la patronne de l’hôtel local, une italienne divorcée venue vendre une maison. Et l’on peut se prendre à croire que Serge va réellement remonter sur les planches…

Offres VOD de Alceste à bicyclette

Imineo SD HD Imineo 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter

Toutes les séances de Alceste à bicyclette

Dernières News sur Alceste à bicyclette

Photos de Alceste à bicyclette

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Pathe
Pathe
Pathe
Pathe
Pathe
Pathe
Pathe

Alceste à Bicyclette

Alceste à bicyclette

Alceste à bicyclette

Alceste à Bicyclette

Affiche Française

Alceste a byciclette

Alceste a byciclette

Alceste a byciclette

Alceste a byciclette

Alceste a byciclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Alceste a bicyclette

Casting de Alceste à bicyclette

Fabrice Luchini
Serge Tanneur
Lambert Wilson
Gauthier Valence
Maya Sansa
Francesca

Critiques de Alceste à bicyclette

  1. Première
    par Jean-Philippe Guerand

    « Alceste à bicyclette » offre à ces deux virtuoses des dialogues brillants dont ils se régalent, parfois jusqu’à l’ivresse. Leur jubilation est contagieuse et l’œuvre de Molière en sort vigoureusement régénérée.

  2. Première
    par Christophe Narbonne

    « Toute ressemblance avec une personne existante serait purement fortuite. » Philippe Le Guay aurait effectivement pu faire précéder son nouveau film de cette mention tant le personnage de Serge Tanneur présente de points communs avec Fabrice Luchini : cette passion dévorante pour la langue française, cette résistance à la modernité, ce sens de la formule lapidaire, cette hyperconscience de la médiocrité humaine qui peut le rendre antipathique. Amis dans la vie, le réalisateur des Femmes du 6e étage et son acteur fétiche ont imaginé ensemble l’histoire de ces deux hommes qui ont des conceptions diamétralement opposées de leur métier. À l’un l’exigence et le respect religieux des textes, à l’autre l’opportunisme et le cabotinage. On devine ce que ces enjeux peuvent avoir « d’inquiétant » à l’écran – une trop grande théâtralité, un nombrilisme petit-bourgeois... Ces défauts sont bel et bien présents, surtout dans la première partie, qui voit les deux protagonistes s’affronter à coup d’alexandrins dans une grande demeure bordélique. Le film devient plus intéressant, et plus vivant, lorsqu’il s’éloigne du débat dogmatique pour se concentrer sur les vicissitudes d’une amitié mise à mal par les mesquineries et les compromissions. Sans prendre parti pour l’un ou pour l’autre, Le Guay signe une comédie désenchantée, pleine de ces regrets qu’on ne pourra plus effacer.