Date de sortie 30 août 2017
Durée 91 mn
Réalisé par Héctor Cabello Reyes
Avec Benoît Poelvoorde , Alexandra Lamy , Pitobash
Scénariste(s) Héctor Cabello Reyes
Distributeur Océan Films Distribution
Année de production 2017
Pays de production France, Belgique
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Jeanne, une jolie et joviale normande, se désespère de vivre une vraie histoire d'amour avec Pierre, un quincailler aux manies de vieux garçon. Une attirance que sa meilleure amie Marie-Thé ne comprend pas. Alors qu'il se balade sur le port, Pierre tombe nez à nez avec Ajit, un indien perdu à la recherche de son oncle. Pierre, très réticent, l'emmène néanmoins au consulat d'Inde qui ne peut rien faire. Il accepte d'héberger Ajit pendant une semaine le temps que l'oncle de celui-ci donne signe de vie. Ajit devra supporter les rituels agaçants de Pierre. Jeanne, ravie de faire la connaissance d'Ajit, aimerait que Pierre soit aussi chaleureux que lui...

Offres VOD de 7 Jours pas plus

UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 4.99 € Louer
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de 7 Jours pas plus

Photos de 7 Jours pas plus

Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@
Océan Films / UMedia / 22h22 / Ciné@

Critiques de 7 Jours pas plus

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Un quincaillier (Benoît Poelvoorde), vieux garçon au possible, recueille sans le vouloir un Indien perdu, à la recherche de son oncle. Les deux hommes vont nouer une amitié particulière… Il y a du Pierre Salvadori dans cette comédie de contraires qui se déploie à partir d’une rencontre improbable –on pense beaucoup à Après vous. La mécanique comique est précise (parfois trop), l’émotion au rendez-vous (grâce au personnage d’Alexandra Lamy, amoureuse de Poelvoorde contre le gré de celui-ci) les personnages bien campés, rien à redire. Il manque peut-être une dimension supplémentaire à cette comédie qui privilégie l’efficacité à l’originalité.