DR
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS
PRODUCTION / WARNER BROS

Charlie et la chocolaterie : une adaptation longue à se dessiner pour Tim Burton

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE ; CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY (2005)

Aujourd'hui, Tim Burton ouvre les portes de Charlie et la chocolaterie, adaptation du classique de la littérature enfantine signé Roald Dahl en 1964. Un peu plus de quarante ans après, Burton porte sur grand écran l'histoire du jeune Charlie Bucket (joué par le tout jeune encore Freddie Highmore), qui découvre un jour dans une tablette de chocolat un ticket doré qui lui permet de visiter la chocolaterie merveilleuse de l'extravagant Willy Wonka, interprété par son acteur fétiche Johnny Depp. De l'univers enfantin et coloré de Dahl, le réalisateur en tire sa propre version où l'étrange oscille sans cesse entre l'éblouissant et l'inquiétant.Charlie et la chocolaterie n'est qu'une réussite de plus à apporter à la longue liste de ceux de la filmographie de Tim Burton. À une réception critique bienveillante s'est ajouté le succès populaire, avec plus de 4,3 millions d'entrées en France, et près de 500 millions de dollars de recettes. Mais si au final Charlie et la chocolaterie fut le film que l'on connaît, ce dernier fut accouché dans la douleur, au bout d'une quinzaine d'années de péripéties dans le processus de production. Si le travail de longue haleine a fini par payer, les choses n'étaient au départ pas gagnées d'avance.La réticence de Dahl (et ses héritiers)Les premières discussions de la Warner avec la veuve de Roald Dahl pour une nouvelle adaptation de son œuvre remontent à 1991. À l'époque, Tim Burton n'est pas encore impliqué sur le projet, et, plus fâcheux, l'écrivain ne veut absolument pas entendre parler du projet. En cause : la précédente adaptation de Charlie et la chocolaterie, datant de 1971, l'avait laissé très amer et déçu au point de le renier. La version de Mel Stuart, dont le Willy Wonka incarné par Gene Wilder a donné naissance à l'un des memes les plus connus qui soient, avaient pourtant reçu d'excellents échos dès sa sortie au point de récolter de multiples nominations aux Oscars et Golden Globes. Mais les modifications apportées au scénario et l'omniprésence de Willy Wonka par rapport au jeune Charlie n'avaient pas du tout plu à l'auteur, qui s'était opposé à l'adaptation de la suite du livre, Charlie et le Grand Ascenseur de verre, au cinéma.Il aura donc fallu attendre la mort de l'auteur en novembre 1990 pour que la situation se débloque, mais ce n'est que sept ans plus tard, en février 1998, que la Warner acquiert enfin les droits d'exploitation de l'oeuvre de Dahl au cinéma. Le tout sous l'oeil très attentif de la veuve et de la fille de l'écrivain, qui obtiennent un droit de regard et de veto sur toutes les décisions créatives. C'est d'ailleurs leur insistance qui a longtemps bloqué le développement du projet dans les années 1990. Elles s'opposeront notamment à une des propositions de la Warner qui voulait réassocier le tandem Tom ShadyacJim Carrey, qui avait conduit au carton mondial d'Ace Ventura.Burton, un choix fédérateur, ou presqueLe projet a néanmoins pu avancer assez rapidement grâce au travail des scénaristes Scott Frank puis Gwyn Lurie, cette dernière ayant déjà par le passé travaillé sur une adaptation du Bon Gros Géant de Roald Dahl pour la Paramount, qui ne vit finalement pas le jour. Avec l'approbation des ayants droits, c'est finalement Tim Burton qui s'engagera sur le projet en 2003 après les désistements de Rob Minkoff, puis de Martin Scorsese. Le choix de Burton fit rapidement l'unanimité car non content d'être un habitué des œuvres de Roald Dahl (avec James et la Pêche Géante, qu'il produit et adapte pour son ami Henry Selick), Burton avait déjà également par le passé critiqué le film de 1971.Restait alors à trouver un acteur pour incarner l'iconique Willy Wonka. Avant l'arrivée de Burton, de multiples noms avaient été évoqués outre celui de Jim Carrey ; des noms aussi variés que Nicolas Cage, Brad Pitt (dont la société Plan B coproduit le film au final), Michael Keaton ou encore Will Smith et Adam Sandler. Tous ces noms furent rapidement balayés avec l'arrivée du réalisateur, qui impose le choix de Johnny Depp pour le rôle, motivé notamment par la découverte des premiers manuscrits de Charlie et la chocolaterie, qui laissent apparaître un Wonka très différent, moins politiquement correct. C'est ensuite Johnny Depp lui-même qui souffla le nom de Freddie Highmore, son partenaire déjà dans Neverland, pour jouer le jeune Charlie.Si le film reçut donc au final l'aval de tous les héritiers de Roald Dahl, il en est un qui se montra nettement moins enjoué par le résultat final : Gene Wilder, l'interprète original de Willy Wonka. Dans une interview datant de 2013, l'acteur se paya le film avec virulence Tim Burton, qualifiant le film d'"insulte" : "Je trouve que Johnny Depp est un bon acteur, mais je me fous du réalisateur. C'est un homme de talent, mais je m'en fous de ce qu'il a fait sur le film". Pas sûr que tout le monde soit d'accord avec lui.Le résumé du film : La vie de Charlie n'est pas rose. Né au sein d'une famille pauvre, le petit garçon est obligé de travailler pour subvenir aux besoins des siens. Pour obtenir son comptant de sucreries, il participe à un concours organisé par l'inquiétant Willy Wonka, le propriétaire de la fabrique de chocolat de la ville. Celui qui découvrira l'un des cinq tickets d'or que Wonka a cachés dans les barres de chocolat de sa fabrication gagnera le droit de visiter sa fabuleuse usine. Charlie et la chocolaterie est diffusé cet après-midi à 15h40 sur TMC.