Nom de naissance Ingrid Thulin
Naissance
Sollefteå, Suède
Décès
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Interprète
Avis

Biographie

Elle suit des cours de danse et d'art dramatique à Stockholm et semble s'imposer davantage sur les planches qu'au cinéma où on ne lui propose que des rôles relativement stéréotypés. Son charme naturel, son intelligence instinctive n'échappent pas longtemps à l'il « sélectif » d'Ingmar Bergman qu'elle rencontre grâce à son mari Harry Schein (plus tard directeur de l'Institut suédois du cinéma) au Théâtre municipal de Malmö. Bergman l'incorpore à sa troupe et lui offre des rôles très remarqués dans plusieurs de ses films : elle est la Marianne des Fraises sauvages (1957) qui accompagne en automobile de Stockholm à Lund le vieux professeur Isak Borg (V. Sjöström), la Cecilia en mal d'affection d'Au seuil de la vie (1958), l'équivoque Manda, maîtresse du médium Vögler qui l'assiste dans ses expériences en se dissimulant sous les traits d'Aman, un jeune garçon (le Visage, id.). Dans le Silence (1963), elle compose un personnage dominateur et vénéneux, très exactement le portrait inverse de la Marta des Communiants, l'institutrice provinciale à lunettes dont l'athéisme ne saurait réfréner la passion amoureuse qui l'attire vers le pasteur du village. Elle est encore le personnage charnière du Rite (1969), l'une des trois surs de Cris et Chuchotements (1972), l'actrice d'Après la répétition (1984). Elle apparaît dans des films, dirigée par d'autres metteurs en scène suédois (le Juge, 1960, A. Sjöberg ; Jeux de nuit, 1966, M. Zetterling ; Une poignée d'amour, 1973, V. Sjöman), sans retrouver tout à fait l'aura bergmanienne. Sa réputation ayant franchi l'Atlantique, on la rencontre dans plusieurs films américains (les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, V. Minnelli, 1961 ; le Pont de Cassandra The Cassandra Crossing, G. Pan Cosmatos, 1975), mais elle est beaucoup mieux mise en valeur sous la férule de certains cinéastes européens comme Bolognini (Agostino, 1962), Resnais (La guerre est finie, 1966), Visconti (les Damnés, 1969), voire Pierre Koralnik (la Sainte Famille, 1972). Tentée par la réalisation, elle signe dès 1964 un court métrage,  Dévotion , participe avec Erland Josephson et Sven Nykvist au film à sketches Un et un (En och en, 1978) et dirige en 1982 Ciel brisé (Brusten himmel, 1982).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1991 La Maison du sourire Acteur Adelina
1987 Controle Acteur Mrs HAVEMAYER
1978 Un et un Acteur, Réalisateur Ylva
1976 Le Pont De Cassandra Acteur Elena Stradner
1976 Salon Kitty, Les Nuits Chaudes De Berlin Acteur Kitty Kellermann

Stars associées