Nom de naissance Helmut Berger
Naissance (75 ans)
Bad Ischl (Autriche)
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Helmut Berger, de son vrai nom Helmut Steinberger, est un acteur d’origine autrichienne, né le 29 mai 1944 à Bad Ischl. pagebreakDès son plus jeune âge, déterminé à suivre sa voie, il s’oppose à un avenir tracé par son père, en l’occurrence lui succéder dans l’affaire hôtelière familiale. Durant sa scolarité, ses parents le changent plusieurs fois d’établissement du fait cette orientation à laquelle ils le destinent, jusqu’à l’envoyer finalement dans une école hôtelière près de la frontière suisse. Son diplôme obtenu, ses parents l’obligent à travailler au sein de la cellule familiale mais au bout d’un an, à l’âge de 16 ans, Helmut Berger s’enfuit et rejoint Londres où il se fait serveur dans un premier temps pour payer ses études d’art dramatique à la Century Dramatic Art School. Quelques temps plus tard, il s’inscrit à la Sorbonne, à Paris, pour apprendre le français et à l’université de Perugia en Italie pour y étudier l’italien.pagebreakHelmut Berger tourne quelques petits rôles dans des films français et italiens et fait de la figuration. Mais c’est à l’âge de 21 ans que sa carrière prend un tournant déterminant en croisant le chemin du réalisateur italien Luchino Visconti. En effet, celui-ci est en train de tourner Vaghe Stelle Dell’Orsa (en 1964) lorsqu’il propose à Helmut Berger d’apparaître dans quelques scènes. C'est le début d’une longue collaboration qui durera plus de 12 ans. Helmut Berger devient une des figures préférées de Visconti, leur relation étant autant professionnelle qu’amoureuse. Visconti le fait jouer dans pas moins de quatre de ses opus dont Les Damnés (1969), film dans lequel Helmut Berger interprète le personnage de Martin un travesti de cabaret façon Marlène Dietrich, rôle pour lequel il est nommé pour un Golden Globe. La même année, il tourne Dorian Gray de Massimo Dallamano, interprétant un personnage au dessus de toute morale. Continuant sur cette lancée, il tourne pour Nelo Risi dans La Colonna Infame (1972) ou encore pour Vittorio de Sica dans Le Jardin des Finzi-Contini (1970).pagebreakVisconti trouve qu’Helmut Berger joue à la perfection ces rôles de pervers. Malgré cette image qui lui colle à la peau, cela ne l'empêche pas d’exprimer pleinement son jeu d’acteur dans le film qu’il tourne, encore sous la direction de Visconti, Ludwig, Le Crépuscule des Dieux (1972), où il incarne un époustouflant Louis II de Bavière. Il reçoit le prix David di Donatello pour sa performance en 1973.pagebreakHelmut Berger continue à tourner pour les autres, notamment Les Voraces de Sergio Gobbi et se trouve à Paris en tournage lorsque Visconti a une première attaque cardiaque sérieuse. Deux ans plus tard, Helmut Berger est à nouveau à l’affiche d’un film de Visconti, Violence et Passion (1974) dans le rôle d’un désaxé puis celui d’un gigolo dans Une Anglaise Romantique (1975) de Joseph Losey.pagebreakLe 17 mars 1976, Visconti meurt, laissant Helmut Berger dans un grand désarroi. Un an plus tard, jour pour jour, celui-ci tente de mettre fin à ses jours. Il tombe alors dans la spirale de la drogue et de l’alcool, de liaisons tumultueuses avec Mick Jagger, ou bien Marissa Berenson. Il se ressaisit au début des années 80 et apparaît successivement dans plusieurs films italiens, allemands ou français et tourne dans des séries télévisées, notamment Fantômas de Claude Chabrol (1980), puis plus tard dans la saison 3 et 4 de la série américaine Dynastie (1984). Il connaît malgré tout moins de succès qu’auparavant même s’il obtient un rôle dans le film de Francis Ford Coppola, Le parrain 3 (1990).pagebreakEn 1993, dans une nouvelle version de Louis II de Bavière, Ludwig 1881 de Fosco et Donatello Dubini, Helmut Berger interprète de nouveau ce personnage. Au début des années 2000, il tourne Honey Baby pour Mika Kaurismäki, mais là encore l’impact auprès du public n’est plus le même. Dans son autobiographie Ich, écrite en 1998, Helmut Berger confie que Visconti a été l’amour de sa vie et qu’il considérait leur relation comme un vrai mariage, se considérant à présent comme veuf. Helmut Berger reçoit un Teddy Award à la Berlinale de 2007 pour l’ensemble de sa carrière. En 2008, il est à l’affiche du film Iron Cross de Joshua Newton.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2019 Liberté Acteur le duc de Walchen
2014 Saint Laurent Acteur Yves Saint Laurent en 1989
1995 Exit II: la nuit transfiguree Acteur Plachinger
1993 Ludwig 1881 Acteur Louis II
1990 Le Parrain 3 Acteur Frederick Keinszig

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La mère Noël Acteur -
2015 Der Besuch der alten Dame Acteur -
2015 Sous les vents de la passion Acteur -
2015 Sommerlicht Acteur -
2015 Bleib bei mir Acteur -

Stars associées