DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

LEXA a pris une balle dans la ventre, dans la saison 3 de The 100.

ROOT a pris une balle pour sauver la Machine, dans la saison 5 de Person of Interest.

DENISE est morte en se prenant une flèche en pleine tête, dans la saison 6 de The Walking Dead.

MAYFAIR a pris une balle dans le dos, dans la première saison de Blindspot.

CHARLIE a été poignardée par un néo-nazi dans la saison 11 de Supernatural.

SALLY a été défenestrée dans American Horror Story: Hotel.

SAM a été tuée par le serial killer du campus dans la saison 1 de Scream Queens.

CAROLYN est morte sous un éboullement, dans la saison 3 d'Under the Dome.

CAMILLA est morte empoisonnée par le nouveau partenaire de son ex-femme, dans la saison 1 d'Empire.

NORA ET MARY-LOUISE se sont suicidées. Elles ont préféré mourir que d'être séparées pour l'éternité.

CARLA a succombé à un cancer, juste après avoir donné naissance à son bébé, dans la saison 1 de Code Black.

ZORA s'est faite trancher la gorge, dans la première saison de The Shannara Chronicles.

RACHAEL a été balancé du haut d'un balcon dans la première saison de Scream.

On compte assez peu de personnages féminins ouvertement homosexuels, dans les séries américaines. Et pourtant, ils finissent souvent six pieds sous terre. Trop souvent ?

Et encore un nom qui s'ajoute en bas de la liste. Encore une femme ouvertement gay, qui s'est faite tuer brutalement, cette semaine, dans une série américaine. La colère monte, au sein de la communauté LGBT, aux Etats-Unis. Attention spoilers !

Mardi soir, dans la saison 5 de Person of Interest, c'est Root qui a perdu la vie. La flingueuse incarnée par Amy Acker a pris une balle et a ainsi rejoint la longue liste des personnages féminins homosexuels ayant mordu la poussière, ces derniers mois, dans les séries US (voir le diaporama ci-dessus). Une liste qui comprend plus d'une quinzaine de noms, sur un an, et dans laquelle on retrouve notamment Nora et Mary Louise (The Vampire Diaries), Charlie (Supernatural), Rachel (Scream) ou encore Zora (The Shannara Chronicles).

L'agacement a commencé sérieusement à gagner les LGBT dans le courant du mois de mars, quand deux séries stars ont fait mourir brutalement leur personnage lesbien : d'abord, c'est Denise, la doctoresse d'Alexandria, qui a reçu une flèche en pleine tête, peu avant la fin de la saison 6 de The Walking Dead, prenant ainsi curieusement la place d'Abraham (qui meurt de cette manière dans la BD). Ensuite, c'est la guerrière de The 100, Lexa, qui a pris une balle dans l'estomac, parce que l'actrice Alycia Debnam-Carey allait quitter la série (pour Fear the Walking Dead).

La polémique s'est alors installée sous la bannière "Bury Your Gays" (comprenez "Enterrez vos personnages gays !"), qui sous-entend que les séries US n'assument pas totalement d'avoir des lesbiennes et finissent pas les cacher de la manière la plus radicale possible, en les tuant.

La puissante organisation GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation), fondée par des LGBT pour surveiller le traitement réservé aux personnages homosexuels dans les Médias, est ainsi montée au créneau. Sa présidente, Sarah Kate Ellis, a laissé un tweet bien senti, s'indignant : "Bien trop souvent, les femmes LGBT sont tout simplement tuées dans les séries télé, avec des morts qui n'ont pas vraiment de but ni de sens. Les producteurs doivent faire mieux en la matière."

Alors forcément, la mort de Root, cette semaine, rajoute à la tension. Mais les producteurs de Person of Interest se défendent de toute volonté discriminatoire. Jonathan Nolan explique ainsi au site EW que la fin tragique de la jolie brune était écrite depuis longtemps, bien avant que le mouvement "Bury Your Gays" n'émerge sur la toile :

"On a teasé ce moment il a y a trois ans déjà au Comic-Con ! Root devient la voix de la Machine. C'est une évolution cohérente du personnage. C'est littéralement ce qu'elle essayait de faire depuis la fin de la saison 1 et au bout du compte, son vœux est exaucé : d'une certaine manière, elle devient la Machine."

Rejetant toute polémique, Nolan s'agace et explique qu'il "est toujours difficile d'écrire la mort d'un personnage majeur. Ça vous pèse. Mais on travaille pour l'histoire et ses enjeux. Et d'ailleurs, je suis sûr que la chaîne aurait préféré qu'on garde Root en vie. Elle aurait certainement préféré qu'on ne change rien, parce que lorsque vous avez une série qui fonctionne, on préfère ne pas y toucher..."

Il n'en reste pas moins que l'élan "Bury Your Gays" est lancé outre-Atlantique. Un site s'est même donné pour mission de recenser tous les décès de personnages lesbiens à la télé américaine, depuis une trentaine d'années. Jusqu'à présent, il en a dénombré près de 160.