DR

"S'il gagne, ce sera catastrophique".

Le mois dernier, nous avons pu rencontrer Tony Goldwyn, la star de la série politique Scandal, venue parler de la saison 6 (attendue pour le mois de janvier 2017 sur ABC et en France sur Canal + séries) au MipCom de Cannes. Celui qui incarne le Président Fitz depuis 2010 est un citoyen engagé dans la vie américaine. Soutien affiché d'Hillary Clinton, il nous parlait alors sans détour de Donald Trump... sans savoir que ce dernier allait devenir le 45e Président des États-Unis.

"Ce qui se passe en ce moment, aux Etats-Unis, ça fait peur !", confiait à Première Tony Goldwyn, il y a trois semaines. "C'est déprimant... Quelque chose est en train de bouillir à la surface du monde, en Amérique comme en Europe : une certaine laideur réactionnaire, une vision de la vie, qui a été refoulée pendant des années, mais qui a toujours été là, sous-jacente. Et avec Donald Trump, les États-Unis donnent aujourd'hui une voix à cette vilaine vision du monde, remplie de colère."

Donald Trump Président : Les Simpson avait tout vu depuis longtemps

N'osant pas vraiment envisager la victoire du candidat républicain, Goldwyn clamait alors : "Si Donald Trump l'emporte, ce sera catastrophique. Cela déstabilisera le monde entier !". Sauf que l'impensable a eu lieu. Le milliardaire a vraiment gagné.

Mais pour le comédien de Scandal, il y a quand même un côté positif à retirer de cette campagne électorale si particulière : "On a pris conscience qu'il existait vraiment cette vision monstrueuse du monde. Elle est sortie au grand jour. Et maintenant il faut se demander ce qu'on va faire. Après l'élection d'Obama, on était tous en liesse, après l'élection du premier noir à la Présidence. Mais là, c'est un peu le retour de bâton. Donald Trump incarne ça. Le côté positif, c'est que cet aspect est maintenant exposé au grand jour. Il faut qu'on prenne nos reponsabilités et qu'on se demande si on veut vraiment que notre pays soit guidé par une politique de la peur..."