Watchmen critique
hbo

Les attentes étaient énormes et il a su toutes les combler, ou presque. On a juste envie de dire bravo.

Certes, on n'a pas encore vu la fin et si ça se trouve, Damon Lindelof n'a pas su terminer son histoire comme il faut. En attendant, les six épisodes qu'on a eu la chance de découvrir ces derniers jours sont tout simplement somptueux. Cette adaptation de Watchmen était attendue comme la plus grosse sortie de l'année 2019, et elle ne déçoit pas. Et rien que ça c'est fort ! Attention spoilers.


Comme promis, on est bien dans une suite des comics d'Alan Moore et Dave Gibbons. Ozymandias a semé le chaos à New York et a disparu. Le Dr Manhattan s'en est allé vivre sur Mars. Silk Spectre est devenue l'agent Blake du FBI. Nous sommes en 2019 et les "super-héros" ou "vigilentes" sont hors-la-loi. Mais du côté de Tulsa, Oklahoma, un groupe de suprémacistes dérivé du Klu Klux Klan, se faisant appeler la 7e Cavalerie, sème la terreur. Au cours de la terrible "Nuit Blanche", ils ont carrément abattu des dizaines de policiers et leurs familles. Depuis, les forces de l'ordre n'osent même plus montrer leurs visages. Les flics travaillent désormais derrière des masques divers et variés. Sous l'impulsion du Chef Judd et de la combattante du crime "Sister Night", ils vont se lancer dans une vaste traque pour arrêter ces terroristes qui se cachent sous des masques de Rorschach...

Une fois qu'on a dit ça, on n'a pas dit grand chose. Parce que Watchmen est impossible à résumer en quelques mots. C'était déjà le cas pour les BD ou pour le film de Zack Snyder, et c'est aussi vrai pour la série HBO (à voir en France sur OCS). On n'est jamais vraiment certain de ce qu'on est en train de regarder, devant le drama un peu fou concocté par Damon Lindelof. Une chose est sûre : on reste scotché ! Dans le fond, comme dans la forme, tout semble incroyablement juste, incroyablement fort, incroyablement beau.

Watchmen
hbo

À commencer par l'ouverture de la série, qui vous laissera sans voix. Une séquence de 8 minutes saisissante, terrifiante, et parfaitement emblématique de ce qui va suivre : l'oeuvre fourmille de scènes grandioses, de celles qui vous marquent pour longtemps. La série est follement ambitieuse, multiplie les timelines, les genres, les perspectives, les structures narratives et elle n'en finit jamais de surprendre.

Bien sûr, il y a quelques loupés. Les épisodes 3 et 4, plus faibles, ne vont pas sans quelques longueurs. Et puis mieux vaut être prévenu : ceux qui ne connaissent absolument rien à Watchmen et son univers risquent de lutter quelque peu pour rester accrochés aux moindres détails du récit. Car Lindelof a écrit une vraie suite, et sans avoir rien vu / lu du chapitre précédent, il y a fort à parier que certains vont ramer pour réussir à tout ingérer. Alors un conseil : prenez deux heures pour voir ou revoir, au moins, le film de 2009. D'abord parce qu'il était vraiment cool. Ensuite, parce que cela vous aidera simplement à rentrer dans l'intrigue incroyablement riche et complexe de cette oeuvre massive.

watchmen
hbo

Et ce serait quand même dommage de s'en priver. Tant on s'est bâfré de ce festin visuel, sublimé par une mise en scène ingénieuse, brillante, réjouissante (l'épisode 6 est une pépite à lui tout seul). Comment ne pas être fasciné par cette histoire d'une Terre alternative où le Président des Etats-Unis s'appelle Robert Redford ? Où des poulpes pleuvent du ciel ? Où il existe des pilules de mémoire pour se rappeler son passé ? Mais un monde où la discrimination, le racisme, la corruption font aussi rage, depuis des siècles, comme sur "notre" Terre ?

Tout le casting a visiblement l'air de s'éclater et suit aveuglément Damon Lindelof dans sa grandiose entreprise. Jeremy Irons est fabuleux en vieil Adrian Veidt. Don Johnson revit. Jean Smart nous scie. Et Regina King est merveilleuse, comme d'habitude. Le créateur de The Leftovers et Lost est peut-être moins poétique que d'habitude. Moins théologique aussi. Mais il nous embarque dans une aventure vraiment fantastique. Damon Lindelof est définitivement un génie.

Watchmen - saison 1 en 9 épisodes. A voir sur OCS en France à partir du 21 octobre.