Run
hbo

Vicky Jones et sa camarade de jeu, Phoebe Waller-Bridge, sont à l'origine de cette comédie britannique qui file à 300 km/h.

En 2013, Vicky Jones mettait en scène Phoebe Waller-Bridge à l'occasion du festival Edinburgh Fringe, pour la première apparition de Fleabag, au théâtre. C'était avant que la trentenaire célibataire délurée ne devienne un phénomène télévisuel. Depuis lors, les deux camarades travaillent ensemble, côte à côte, que ce soit sur l'écriture de Crashing, ou de Killing Eve. Mais cette fois, Vicky Jones créé sa première série en solo. Run – qui sort ce lundi en France sur OCS - est une comédie romantique un peu folle, enivrante, qui repose avant tout sur un concept jubilatoire : Ruby et Billy, deux anciens amoureux de fac, se retrouvent à la gare centrale de New York, après avoir passé plus d'une décennie sans se voir. Car 17 ans plus tôt, au moment où leurs routes se sont séparées, ils ont conclu un pacte : celui de disparaître ensemble, si l'un des deux envoyait ce simple texto en un mot : « Run » ! Alors peut-on tout quitter pour filer à l'anglaise avec son amour de jeunesse ?


Phoebe Waller-Bridge n'est pas bien loin – elle est productrice et aussi présente au casting, dans un petit rôle de taxidermiste particulièrement savoureux - mais Run, c'est avant tout l'histoire d'un couple, Ruby et Billy, bien décidés à laisser leurs mal-êtres, leurs doutes, leurs souffrances loin derrière. On s'échappe avec eux, sans se poser de question, car l'alchimie qui se dégage du duo formé par Merritt Wever et Domhnall Gleeson est tout simplement magique. Une connexion naturelle et des étincelles qui crèvent l'écran à chaque regard langoureux échangé entre deux wagons. Le binôme qui porte Run est incontestablement sa plus grande force. Leur relation électrique s'écrit  comme le point de départ d'un voyage qui ne va pas hésiter à délaisser la ritournelle romantique à laquelle on aurait pu s'attendre, pour s'enfoncer dans une cavale presque criminelle, où l'action et les twists ne manquent pas. Avec ses épisodes courts qui ne dépassent pas 30 minutes, toujours hyper rythmés, la virée file à train d'enfer et on ne saurait que trop vous conseiller de monter à bord.

Run- saison 1 en 8 épisodes, à voir sur HBO et chaque lundi en France sur OCS.