Invisible Man, ça se laisse voir [Critique]

Leigh Whannell "upgrade" le mythe de l’homme invisible pour en tirer une fable post-MeToo. Idée maligne pour un résultat plutôt convenu.