DR

Le drame présenté à Cannes devait être son premier film américain.

Présent à Cannes la semaine dernière pour présenter Julieta, Pedro Almodóvar a révélé à Variety qu'il pensait à la base offrir le premier rôle à Meryl Streep et donc le tourner en langue anglaise. "Mais au dernier moment, je me suis dégonflé", avoue le cinéaste espagnol. Il voulait alors lui proposer de "jouer aussi bien l'héroïne jeune, lorsqu'elle est sexuellement très active, et plus âgée, hantée par ses tragédies personnelles", précise la source. Finalement, il a transformé son histoire et coupé le rôle en deux : dans la version sortie la semaine dernière, deux actrices incarnent Julieta, Adriana Ugarte  et Emma Suárez.

Julieta est peut-être la plus grande héroïne d’Almodovar

Même s'il a changé d'avis en cours de production, compte-t-il toujours tourner en anglais ? A hollywood ? A première vue, non. Sans répondre spécifiquement à la question, il accuse les gros studios américains d'être trop sexistes : "Hollywood perd une opportunité gigantesque en n'imaginant pas de bons rôles pour les femmes de tout âge. En n'écrivant pas de personnages intéressants qui parlent des mères, des copines, des filles, des belles-soeurs... Il y a tous ces blockbusters portés par ces héros qui se battent contre des ennemis suprêmes et où quand une femme apparaît -et non, je ne fais pas de généralité- sa fonction est de prouver que le héros n'est pas homosexuel".

Emma Suarez : « Julieta est un film sur l’échec de l’amour »

Bande-annonce de Julieta, qui est actuellement au cinéma :

 

A lire aussi sur Première

Carey Mulligan fan de Jennifer Lawrence : "Ce qu'elle fait, c'est admirable"

Actuellement à l'affiche d'un film sur le mouvement féministe, Carey Mulligan a fait l'éloge de sa consœur et sa récente prise de position en faveur de l'égalité homme-femme à Hollywood.