Hors Normes
Carole Bethuel

Le film d’Eric Toledano et Olivier Nakache se classe en tête de ce box-office, devant Abominable et Terminator : Dark Fate. (Source : le Film Français)

Vincent Cassel, Reda Kateb et leurs petits protégés ont de quoi sourire ce mercredi : pour son démarrage, Hors normes a généré 2967 entrées sur les 29 copies distribuées. En moyenne, il y avait donc 102 spectateurs par salles. Le drame d'Olivier Nakache et Eric Toledano portant sur l’encadrement difficile d’enfants considérés comme des cas "hyper complexes" n’a cependant pas su fédérer autant de personnes qu’Intouchables et ses 5794 billets achetés, ou Le Sens de la Fête, qui avait été vu 3464 fois.

Hors normes : un film surdoué [Critique]

Le drame français est talonné de près par un monstre velu : Abominable de Jill Culton et Todd Wilderman arrive deuxième de ce top 5 des sorties, avec 2064 places achetées sur les 17 copies distribuées. Le film d’animation suivant les aventures d’une petite fille intrépide et d’un Yéti surnommé Everest a failli égaler les 2335 entrées des Rebelles de la forêt, un autre long-métrage de Culton.

Abominable : DreamWorks enflamme Annecy 2019 avec un yéti aux pouvoirs magiques

Il arrive troisième mais n’est pas moins dangereux : Terminator - Dark Fate de Tim Miller a enregistré 1788 entrées pour les séances de 14h à Paris. C’est le plus mauvais démarrage de la série Terminator, loin derrière le troisième épisode et ses 5817 spectateurs, ou le deuxième, dont il devait être une suite directe, qui avait été vu par 7991 personnes. Oui, même les robots peuvent prendre un coup de vieux.

Terminator - Dark Fate : pourquoi le T-800 d’Arnold Schwarzenegger n’a pas été rajeuni ?

Il arrive quatrième mais n'a pas de quoi être désolé : 1337 personnes ont payé leur place pour Sorry we missed you de Ken Loach. Un démarrage assez égal aux scores enregistrés par le réalisateur, bien que loin d’égaler les 1931 entrées de Moi, Daniel Blake en 2016 et les 1827 billets de La Part des anges de 2012.

Sorry We Missed You - Kris Hitchen : “Ken Loach aime que l’on dorme avec son personnage”

À la fin de ce top 5, loin derrière ses quatre concurrents, arrive Au bout du monde de Kiyoshi Kurosawa. Sur les trois copies distribuées, seules 130 personnes sont allées découvrir le nouveau drame du réalisateur. Entre le Japon et le 93, c’est la banlieue parisienne qui l’a emporté aujourd’hui.

 

Premières séances du 23 octobre 2019 :

Premières séances 23/10
ComScore / Le Film Français

A lire aussi sur Première