Final Fantasy VII Remake
capture d'écran YouTube / PlayStation

Quand le jeu vidéo s'essaie au remake, il parvient, à force de prouesses technologiques à humaniser son propos. Démonstration avec Final Fantasy VII un des jeux sensation de ce salon E3 2019.

Le remake n'est pas un "art" réservé au 7e art. Les jeux vidéo jouent de plus en plus souvent cette carte qui consiste à faire neuf avec du vieux. Le salon E3 de Los Angeles qui se déroulait cette semaine a permis à ce titre à de très nombreux fans de découvrir les premières images du jeu d'un remake particulièrement attendu : celui de Final Fantasy VII. Si le cinéphile averti connaît le titre Final Fantasy, peut-être est-ce à cause de ce long-métrage techniquement irréprochable et néanmoins lamentable Final Fantasy : The Spirits Within (2001). Ou sans doute n'avez-vous pas été épargné par l'un des épisodes de cette grande série de jeux de rôle japonais dont le 15e épisode sortait en 2016 ?

Refonte d'un jeu vidéo culte

Episode phare pour ne pas dire culte, Final Fantasy VII paru en 1997 sur la toute première PlayStation de Sony. 22 ans après, l'équipe de Yoshinori Kitase et Tetsuya Nomura, accompagnée de nouveaux talents, revient avec une toute nouvelle version remake. Une tendance assez claire dans le jeu vidéo qui, entre deux remasters de vieux jeux passés avec plus ou moins de réussite à la moulinette HD, propose ces dernières années de véritables remakes comme Crash Bandicoot N-Sane Trilogy ou encore Wonderboy The Dragons Trap. Des jeux dans lesquels les développeurs ont tout repris, revus, refaits de A à Z.

Keanu Reeves fait le show à l’E3

Quand la technologie apporte plus d'humanité

Contrairement au cinéma, le jeu a cela pour lui que son évolution est intrinsèquement liée à la technologie. Si l'on regarde sans peine des films en noir et blanc aujourd'hui, il est plus difficile de s'éclater des heures durant sur le Air Sea Battle de la console Atari VCS… "Nous avons voulu aller au-delà du jeu original", explique Yoshinori Kitase "Et utiliser tous les outils actuels pour concevoir des personnages beaucoup plus profonds". Progrès technologiques aidant, les graphismes n'ont évidemment plus rien à voir et les regards et expressions faciales des personnages suffisent à traduire une pensée quand ceux-ci, en 1997, n'étaient composés que de quelques polygones grossiers… qui nous semblaient alors magnifiques.

FF VII donne de la voix

De même, les personnages ont désormais la parole quand il fallait lire les discussions qui s'affichaient laborieusement à l'écran il y a plus de 20 ans. Yoshinori Kitase a ainsi décidé d'ajouter des dialogues et des séquences totalement inédites. Le but ? Développer les personnages en étoffant la narration. Une autre spécificité du jeu vidéo qui, grâce au remake, parvient à enrichir et développer une même expérience. De quoi humaniser des personnages auxquels il sera plus facile de s'identifier et de s'attacher. La technologie permet ainsi d'humaniser les jeux vidéo. Les séquences cinématiques et de gameplay s'enchaînent avec une parfaite fluidité pour donner à l'ensemble un aspect plus cinématographique et plus authentique. De même le remake permet d'ajuster des éléments de gameplay. On ne joue pas aujourd'hui comme il y a 20 ans et ce remake de FF VII apporte quelques belles idées.

 

Zombies japonais, Zelda et Keanu Reeves : le top des bandes annonces de l’E3

De l'art du combat… 20 ans après

Les combats peuvent ainsi se dérouler comme dans un pur jeu d'action. Mais il est aussi possible d'utiliser un mode de jeu plus tactique dans lequel le temps suspend son vol (pour un effet ralenti bluffant) afin de permettre au joueur d'enclencher des actions plus tactiques. On a testé, et le résultat est excellent ! Les combats du FF VII original paraissent en comparaison bien sages. Le système de caméra est aussi parfaitement géré alors que les personnages tournent autour de leurs ennemis dans une espèce de ballet où l'on enchaîne coups d'épée, rafale de mitrailleuse et sortilèges.

Un projet titanesque

Cette refonte reste pour l'équipe de Yoshinori Kitase un projet pharaonique. Le 3 mars prochain le jeu sortira, tenant sur deux disques Blu-ray, mais il ne s'agira là que d'une petite partie de ce remake… dont on ne sait pas encore de combien d'épisodes il sera composé ! D'autres épisodes venant compléter ce remake XXL verront le jour. Autant dire que le remake de FF VII risque de nous tenir en haleine un certain nombre d'années quand on sait qu'il faut au moins 3 ans pour produire un jeu de se calibre. C'est un peu comme si vous décidiez de faire le remake d'un film d'une heure trente en 6 ou 8 heures… Le luxe et le charme des jeux vidéo qui, la technologie aidant, ressemblent de plus en plus aux grandes fresques du 7e art.

 

A lire aussi sur Première

Keanu Reeves fait le show à l’E3

L'acteur de Matrix et John Wick est venu présenter le tant attendu Cyberpunk 2077 dans cet événement mondial dédié au jeu vidéo.