Daniel Radcliffe : "Je ne suis pas très fier de ma performance dans Harry Potter 6"
Warner Bros

Sur 8 films tournés en 10 ans, il y en a un que l'interprète de Harry Potter ne veut pas revoir. Interviewé par Playboy (l'entretien est repris sur le web par Yahoo ! UK), Daniel Radcliffe explique qu'il a du mal avec le sixième épisode. Pas parce que le film est mauvais, mais parce qu'il n'aime pas son propre jeu d'acteur : "Au cours des films, j'essayais de m'améliorer et on pouvait voir l'évolution à l'écran. Mais sur Le Prince de Sang-Mêlé, ça s'est arrêté. J'ai peut-être même régressé". 

Après avoir expliqué que le fait de donner la réplique à David Thewlis et Gary Oldman dans L'Ordre du Phénix l'a aidé à devenir un meilleur comédien, Radcliffe insiste sur le fait qu'il a commis "une erreur" dans le blockbuster suivant. "J'avais eu l'idée de voir Harry comme un soldat traumatisé par la guerre. A cause de ça, il se ferme émotionnellement parlant. Ce n'était pas une mauvaise idée, à la base, mais une fois devant l'écran, ce n'est pas très intéressant de regarder un gars qui n'exprime rien pendant deux heures et demi. J'ai l'impression de revoir une erreur que j'ai commise pendant 11 mois."

Ce n'est pas la première fois que la star de Harry Potter est aussi auto-critique. Daniel Radcliffe a déjà expliqué qu'il considérait avoir mal joué certaines scènes de la franchise, surtout dans les premiers épisodes. "Je faisais des erreurs que les autres acteurs font pendant les répétitions ou quand ils sont à l'école", regrettait-il ainsi l'an dernier auprès de Mail on Sunday. Embauché alors qu'il n'avait que 11 ans en 2000. Il a en effet grandi -et son jeu a évolué- sous les yeux des spectateurs petit à petit, jusqu'à la sortie du dernier Harry Potter, Les Reliques de la Mort Partie 2, en 2011.

Ce n'est pas la première fois non plus qu'il avoue avoir particulièrement du mal à revoir le sixième volet de la franchise. "C'est difficile de regarder un film comme Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, simplement car je ne suis pas bon dedans. Je déteste ça. Mon jeu d'acteur est mono-expressif et je peux voir que j'étais devenu suffisant et que ce que j'essayais de faire ne transparaissait pas. C'est de plus en plus important pour moi d'être auto-critique".

Depuis la fin de cette aventure, Daniel Radcliffe se diversifie au maximum. On le retrouvera le 25 novembre dans Docteur Frankenstein, une adaptation libre du célèbre roman de Mary Shelley, puis il sera le fils de Michael Caine dans Insaisissables 2 et il tourne actuellement un thriller, Imperium, où il interprète un jeune agent du FBI infiltrant un groupe néo-nazi