Rami Malek dans Bohemian Rhapsody
20th Century Fox

"S’il y a une version longue du film, je la referais autrement."

Bohemian Rhapsody était l’un des grands gagnants des derniers Oscars : si Green Book a reçu la statuette du meilleur film et Alfonso Cuaron celle du meilleur réalisateur pour Roma, le biopic de Queen a gagné plusieurs prix : meilleur acteur pour Rami Malek, meilleurs montage et mixage son et meilleur montage. Pourtant, le vainqueur de cette catégorie, John Ottman, n’est pas totalement satisfait de son travail.

Un peu avant la cérémonie des Oscars, une scène du film a largement circulé sur Twitter et a été moquée par les cinéphiles pour son montage surcoupé : il s’agit d’un dialogue entre les membres du groupe et leur manager John Reid. Attablés, ceux-ci discutent de l’avenir de Queen, mais au lieu de passer de l’un à l’autre dans un même mouvement de caméra, on assiste à une succession de plans très courts. Pour donner du rythme à la séquence ? Si c’était l’idée, c’est raté : ce court extrait s’avère fatigant à regarder à force de ne s’arrêter que quelques secondes sur chaque personnage. Pire, cela gêne la compréhension du dialogue, qu’on n’écoute plus vraiment, étant donné que notre attention est déviée par le "cut" trop dynamique.

Parmi les meilleures réactions à cette scène, il y a par exemple cette vidéo, un internaute s’étant amusé à remonter le discours d’Ottman aux Oscars… à la manière de Bohemian Rhapsody :

Oscars 2019 : Rami Malek très ému sur scène en recevant le prix du meilleur acteur

Interviewé par The Washington Post, Ottman a avoué avoir honte du montage de cette scène. Il espère qu'il aura l’occasion de la monter autrement à l’avenir : "Oh mon Dieu, Wow ! Je ne connaissais pas ce tweet, mais je comprends son succès. Dès que je revois cette scène, j’ai envie de me cacher. Car ce n’est pas du tout mon style. S’il y a une version longue du film, je la referais autrement."

Cette maladresse de montage est d’autant plus surprenante que John Ottman a une longue carrière derrière lui : depuis le début des années 1990, il multiplie les projets ambitieux, travaillant notamment sur Usual Suspects, X-Men 2 ou Walkyrie, de Bryan Singer, ou encore Kiss Kiss Bang Bang, de Shane Black, et Esther ou Sans identité, de Jaume Collet-Serra.
Le journal explique que ce dialogue a été ajouté en reshoots, après le licenciement de Bryan Singer. Dexter Fletcher (qui prépare le biopic d’une autre star de la musique, Elton John) avait été choisi par la production pour le remplacer et a dû tourner de nouvelles scènes pour coller aux demandes des premiers spectateurs, déçus lors des projections test : "Ottman avait la pression, il devait faire en sorte que le premier acte avance rapidement, mais le public demandait encore plus de scènes des débuts de Queen. Il a donc refait son montage pour ralentir le rythme de la première partie, pour laisser ces séquences respirer. Sauf qu’il n’a pas eu le temps de procéder ainsi sur cette rencontre (puisqu’elle a été ajoutée après, ndlr).

Une suite de Bohemian Rhapsody est-elle vraiment dans les tuyaux ?