Grâce à Dieu
Mars Films

Le gagnant du Prix du jury à la Berlinale sortira bien au cinéma mercredi.

Attendu ce mercredi, le 20 février 2019, sur grand écran, Grâce à Dieu pourra sortir comme prévu initialement. La plainte du père Preynat a été déboutée par le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris, qui vient d'autoriser la diffusion du film après plusieurs semaines de polémique.

Grâce à Dieu : un recours judiciaire déposé pour reporter le film de François Ozon

Ce drame réalisé par François Ozon et porté par Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud, relate le combat d’anciens scouts lyonnais pour dénoncer les attouchements du père Bernard Preynat. Réunies au sein du collectif La Parole Libérée, près de 70 personnes ont porté plainte contre lui, entraînant sa mise en examen en janvier 2016. A l'écran, le père Preynat est cité sous son nom, et c'est cela qui a entraîné sa plainte en décembre dernier auprès du distributeur Mars Films, considérant que tant que son procès n'était pas terminé, le fait de faire l'objet d'un film représentait une "atteinte à la présomption d’innocence". Son avocat Maître Emmanuel Mercinier expliquait alors : "Il suffit de voir la bande-annonce, disponible en ligne, pour constater que le père Preynat apparaît à la 2e ou 3e seconde, qu'il est cité ou désigné à 13 reprises durant la première minute, et qu'il est présenté comme coupable des faits pour lesquels il est actuellement poursuivi."

Alors que la décision du juge est tombée, celui-ci ajoute auprès de l'AFP : "Le juge considère que le fait d'insérer un carton à la dernière seconde du film indiquant que le père Preynat bénéficie de la présomption d'innocence répond aux exigences de la loi, la culpabilité de ce dernier n'étant dès lors pas présentée comme acquise." Il dit "regretter amèrement cette décision, non seulement dans l'intérêt du père Preynat, mais plus largement dans l'intérêt général. Présenter durant deux heures comme coupable un homme qui n'a pas encore été jugé comme tel constitue une atteinte à la présomption d'innocence que ne saurait évidemment pas faire disparaître le fait d'écrire ensuite le contraire durant deux secondes."

Les avocats du prêtre devraient faire appel, mais cela n'empêchera pas la sortie du film, qui vient par ailleurs d'être acclamé à la Berlinale 2019 : Grâce à Dieu a reçu le Prix du jury ce week-end.

A lire aussi sur Première

Grâce à Dieu : François Ozon s'attaque au déni du culte (Interview)

Avec Grâce à Dieu le cinéaste donne la parole aux victimes du scandale pédophile de Lyon dans un film magistral qui mélange les genres (mélo, thriller et film-enquête). Il revient pour Première sur ce qu'il présente comme le Spotlight à la française.

Le nouveau François Ozon reporté ?

L’avocat du père Preynat, qui sera jugé en 2019 pour pédophilie, souhaiterait que Grâce à Dieu, consacré à l’affaire, sorte après le procès.