Eva Green dans Dark Shadows (2012)
Warner Bros
Eva Green dans Sin City j'ai tué pour elle (2014)
Dimension Films
Eva Green dans Casino Royale (2006)
Gaumont Columbia Tristar Films
Eva Green dans Sin City j'ai tué pour elle (2014)
Dimension Films
Eva Green dans Penny Dreadful (2014-2016)
Showtime
Dark Shadows : Scène de sexe entre Eva Green et Johnny Depp : "C'était comme si Barbie et Ken faisaient l'amour"
Warner Bros
Eva Green dans Sin City j'ai tué pour elle (2014)
Dimension Films
Eva Green dans Casino Royale (2006)
Gaumont Columbia Tristar Films
Eva Green dans Penny Dreadful (2014-2016)
Showtime
Eva Green dans Sin City j'ai tué pour elle (2014)
Dimension Films
Eva Green dans White Bird (2014)
Why Not Productions - Desperate Pictures
Eva Green dans Casino Royale (2006)
Gaumont Columbia Tristar Films
Eva Green dans Casino Royale (2006)
Gaumont Columbia Tristar Films
Eva Green dans Dark Shadows (2012)
Warner Bros
Eva Green dans Sin City j'ai tué pour elle (2014)
Dimension Films

L'actrice revient dimanche soir à la télévision dans Dark Shadows.

Mise à jour du 17 août 2018 : Alors que Dark Shadows reviendra dimanche soir sur France 2, nous republions un extrait d'une interview d'Eva Green. Rencontrée par Première en 2014, à l'occasion des sorties successives de Sin City 2 et de 300 Naissance d'un empire, la comédienne avait évoqué son goût pour les rôles de femmes fatales. Ca tombe bien, elle est incroyable en vamp sexy qui en fait voir de toutes les couleurs à Johnny Depp. Dommage que le film de Tim Burton ne soit pas à la hauteur de sa prestation !

Eva Green, fantasme (mort-)vivant

Actualité du 7 mars 2014 : La "Dame To Kill For" du titre de Sin City 2, c'est Ava Lord, jouée par Eva Green. Une héroïne intense, que l'actrice a adoré interpréter, révèle-t-elle dans le numéro 445 de Première (avec Jean Dujardin, George Clooney et Matt Damon en couverture). A propos de son personnage, la comédienne souligne que "c'est l’archétype de la femme fatale. C’est un peu l’actrice parfaite, capable de s’adapter à chaque homme. Elle peut incarner une femme-enfant, une demoiselle en détresse, une mère, une salope... C’est très amusant à jouer."

Scène de sexe entre Eva Green et Johnny Depp : "C'était comme si Barbie et Ken faisaient l'amour"

La belle et talentueuse Eva est avant cela à l'affiche d'un autre blockbuster très esthétique : 300 : Naissance d'un Empire. Qu'est-ce qui a décidé la comédienne à accepter le rôle d'Artemisia, une guerrière vengeresse ? "Au début, j’étais assez dubitative, mais j’aime les challenges. Ce qui m’a convaincue, c’est l’action. Je n’ai qu’une scène de combat à proprement parler, mais il a fallu beaucoup travailler pour que la coordination soit parfaite. Pendant deux mois et demi, je me suis entraînée comme à l’armée à raison de deux heures quotidiennes de pompes et de squat, suivies de deux heures de cours de double épée sous la direction d’un grand maître du wushu. J’en ai toujours rêvé, c’était un fantasme de petite fille. Évidemment, il faut prendre le film pour ce qu’il est : un pur divertissement. Ce n’est pas du Bergman."

Eva Green évoque le plaisir d'interpréter des femmes aussi fortes, qui ne reculent devant rien : "Je crois qu’elles ont en commun de ne pas avoir peur. Sans aller jusqu’à dire que c’est comme une thérapie, ça me fait du bien parce que dans la vie, je suis un peu timide et réservée. J’aimerais avoir leur assurance (...) 300, il faut bien sûr le prendre pour ce que c’est : un film d’action. Après, pour l’âme et le coeur, on tourne avec Araki, par exemple." 

Eva Green : "Ma mère me répète assez que je devrais arrêter de jouer des tarées"

L'histoire de Dark Shadows ? En l’an 1752, Joshua et Naomi Collins partent de Liverpool, en Angleterre, et prennent la mer avec leur jeune fils Barnabas, pour commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne va pas suffire à les éloigner de la mystérieuse malédiction qui fait le malheur de leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou tout au moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Maître de Collinwood Manor, Barnabas est riche, puissant, et c’est un séducteur invétéré … jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, et elle lui jette un sort plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé. Sa demeure, autrefois splendide, est devenue un tas de ruines ; ses descendants semblent complètement perdus et font appel à une psychiatre pour régler leurs problèmes. Seulement, des problèmes ils risquent d'en avoir car Angelique, de retour à Collinsport elle aussi, s'est juré de mener une vendetta contre la famille Collins si Barnabas se refuse une fois de plus à elle.

Bande-annonce :