Pathé Distribution

Abdellatif Kechiche présentera bien Mektoub my love en Compétition. 4 heures de déchaînement charnel ?

De quoi ça parle ?
Rien n’a filtré sur cette suite de Mektoub my love : Canto Uno, qui décrivait l’éveil amoureux et sexuel d’une bande de jeunes, le temps de vacances estivales. Pour mémoire, cela se finissait sur une probable histoire d’amour entre le héros, Amin, et une fille rencontrée cet été-là.

Le passé cannois d’Abdellatif Kechiche
Il est limité et prestigieux. En une seule participation cannoise, le réalisateur français a enlevé la Palme d’Or ! C’était en 2013, avec La vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2. À noter que le premier volet de Mektoub my love avait été empêché d’aller à Cannes l’an dernier pour d’obscures questions de droits. Il avait finalement concouru à Venise et avait reçu un accueil partagé.

Pourquoi on l’attend ?
Dans le Top annuel de Première, Mektoub my love : Canto Uno était bien positionné, à la troisième place du classement de nos films 2018 préférés. C’est dire si, ici, cette suite génère une attente un peu démesurée. La beauté renoirienne de cette saga pensée comme un gigantesque tableau impressionniste en mouvement n’a pas fini d’aiguiser les fantasmes.

A lire aussi sur Première