Klaus
Netflix

Deux films européens ont dominé les récompenses.

Il ne partait pas favori, et pourtant. Klaus, la première réalisation de l’Espagnol Sergio Pablos (qui avait notamment travaillé sur Moi, moche et méchant et Les Minions), vient de remporter ce week-end pas moins de sept récompenses à l’occasion de la 46e cérémonie des Annie Awards, la plus prestigieuse cérémonie pour le cinéma d'animation. Parmi elles, celle du Meilleur film, du Meilleur storyboard ou encore des Meilleurs dessins de personnages. Klaus, le premier film d’animation signé Netflix et réalisé en Espagne, centre son intrigue sur Jesper, un jeune facteur envoyé au nord du Cercle arctique. Et preuve que le film d’animation européen a encore de beaux jours devant lui, J’ai perdu mon corps du Français Jérémy Clapin a de son côté remporté trois prix pour le Meilleur film indépendant, le Meilleur scénario et la Meilleure musique pour Dan Levy. 

Des victoires qui consolident les places des deux films d’animations européens aux Oscars, en lice aux côtés de Dragon 3 : Le monde caché de Dean DeBlois, Monsieur Link de Chris Butler et Toy Story 4 de Josh Cooley. La plateforme Netflix, de son côté, a remporté un total de 19 prix, grâce notamment à Klaus et J’ai perdu mon corps, mais aussi grâce aux séries Bojack Horseman, Love, Death & Robots, Carmen Sandiego et Tuca & Bertie. Disney n’a quant à lui pas vraiment convaincu, avec seulement cinq prix remportés au total, et zéro prix pour le pourtant très acclamé Toy Story 4, nommé dans six catégories.

Comment Netflix a ressuscité l'animation 2D avec Klaus