Alfonso Cuaron Guillermo del Toro
Reynaud Julien/APS-Medias/ABACA

Jusqu’à ce que Guillermo Del Toro le traite de "connard arrogant".

Alfonso Cuarón, invité au Telluride Film Festival pour présenter Roma, à l'automne 2018, est revenu sur ses débuts à Hollywood avec Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, rediffusé ce soir sur TF1. Le réalisateur des Fils de l’homme et de Gravity a révélé qu’il ne voulait pas faire le film et que c’est Guillermo del Toro (Le Labyrinthe de Pan, La Forme de l’eau) qui l’a convaincu de le réaliser, rapporte le site de Vanity Fair.

La "scène de sexe" bien cachée de Harry Potter 3 décryptée par son créateur

"Je vais me lancer dans Harry Potter, tu le crois ? Je m’en suis même moqué. Je n’ai ni lu les livres ni vu les films", avait-il déclaré à Guillermo del Toro, que ça n’avait visiblement pas fait rire. "Putain de maigrichon, tu es un putain de connard arrogant, lui a-t-il répondu. Tu vas aller tout de suite à cette putain de librairie, acheter les livres, les lire et m’appeler tout de suite après." Cuaron n’a pas hésité une minute : "Quand il (Guillermo del Toro) vous parle comme ça, vous n’avez pas d’autre choix que d’aller à la librairie."

Emma Thompson : les métamorphoses de l'actrice de Nanny McPhee

Alfonso Cuaron a fini par comprendre que c’était une occasion inespérée. "En tant que réalisateur, ça a été une leçon d’humilité. De devoir le faire à ma manière tout en respectant ce qui était aimé dans les précédents films." Le réalisateur a bien fait d’écouter les conseils de son ami. Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban lui a permis de se faire un nom à Hollywood.

Alan Rickman : ses 5 moments Rogue