DR

Des acteurs morts qui reprennent vie, un comédien vieillissant qui retrouve miraculeusement la jeunesse, un bébé totalement fake… 2015 a été l’année du double, numérique ou pas.

5. Le bébé d’American Sniper
La scène la plus étrange du film de Clint Eastwood. Le personnage joué par Bradley Cooper vient d'être papa et se chamaille avec sa femme à propos de ses responsabilités de mari, de père et de soldat. Une séquence importante de l’intrigue qui a du mal à atteindre son objectif car le bébé dans les bras de Cooper n’en est pas un, de bébé. Il s’agit d’une poupée, ce qui est visible comme le nez au milieu de la figure. Au départ, Clint Eastwood avait prévu un animatronique qui n’a pas fonctionné le jour du tournage. 

"C'est Bradley qui a bougé son pouce pour faire croire qu'il était vivant", racontait il y a quelques mois Sienna Miller. "J'y crois toujours pas qu'on ait fait ça", assurait de son côté Bradley Cooper. "Un bébé en plastique, c'est dingue ! Ce jour-là, j'ai dit à l'équipe : 'Je vais vous faire économiser des effets spéciaux'. J'ai commencé à faire bouger la main du bébé avec mon doigt. J'étais en mode : 'Prenez garde à vous, les Muppets !’ " Drôle, avec du recul. 

 

4. Tupac Shakur dans NWA : Straight Outta Compton

Straight Outta Compton a ressuscité NWA mais aussi quelques géants du rap décédés. Parmi eux le grand Tupac Shakur, mort en 1996, qu’on peut voir enregistrer le tube California Love avec Dr. Dre. C’est Marcc Rose qui incarne Tupac dans cette scène et leur ressemblance est plus que frappante. Un sosie parfait physiquement mais incapable de rapper. La production a donc engagé un doubleur vocal, Darris Love, pour les moments où le personnage doit donner de la voix. 

 

3. Arnold Schwarzenegger en T-800 de 1984 dans Terminator : Genisys

Grosse déception que Terminator : Genisys. Mais on lui pardonnerait presque ses errances rien que pour la scène où le "Gardien" affronte le T-800 de 1984 et lui met une bonne raclée. Il y a évidemment des défauts mais cette création totalement numérique du visage de l’époque d’Arnold Schwarzenegger enterre tranquillement ce qu’on avait pu voir dans Terminator : Renaissance.  

 

2. Michael Douglas  "jeune" dans Ant-Man

La légende Michael Douglas se fait lifter numériquement dans Ant-Man. Une scène de flashback impressionnante, pas tellement pour son contenu mais plutôt pour la prouesse visuelle. L’acteur semble y perdre 25 ans et retrouve son visage des années Basic Instinct. Le genre de trucage parfaitement exécuté qui annonce une petite révolution technique dans les années à venir.  

DR

 

1. Paul Walker dans Fast and Furious 7

On connaît l’histoire, la performance n’en reste pas moins bluffante. Après le décès de Paul Walker en plein milieu du tournage de Fast and Furious 7, la production fait une pause. Le script est retravaillé et la décision est prise de tourner quand même les scènes que l’acteur n’a pas eu le temps de mette en boîte. Les deux frangins Walker, Caleb et Cody (qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à leur frère), se placent devant les caméras de James Wan. Et puis le vrai travail commence pour les équipes techniques de Weta, qui passent des mois à créer l’illusion que Paul Walker est vivant à l’écran. Certains scènes jurent un peu mais le boulot est remarquable. Dans un épilogue qui vient vous tirer les larmes sans votre autorisation, Vin Diesel fait ses adieux à son pote aux yeux bleus. Un dernier regard et leurs routes se séparent. So long, Paul.