© CAPTURE ECRAN : Recorded Picture Company

Le projet plusieurs fois repoussé de Terry Gilliam se dévoile enfin.

C’est l’histoire sans fin. Depuis 20 ans, Terry Gilliam travaille à son adaptation de Don Quichotte, essuyant déboire sur déboire. L’espoir de découvrir le film renaît avec la diffusion d’une première bande-annonce. On retrouve Adam Driver, Jonathan Pryce, Olga Kurylenko mais aussi Rossy de Palma et Sergi Lopez.

Dans cette version tournée par Terry Gilliam, un jeune réalisateur de publicités (Adam Driver) est embarqué dans le monde de folie d’un cordonnier espagnol (Jonathan Pryce), convaincu d’être Don Quichotte.

En 2000, ce sont Johnny Depp et Jean Rochefort qui devaient interpréter les deux rôles principaux. Mais l’acteur français était tombé malade, la pluie avait perturbé le tournage et des avions n’avaient de cesse de survoler le plateau rendant impossible toute prise de son correcte. Un tournage avorté et chaotique qui avait donné lieu au documentaire Lost in La Mancha.

Les années suivantes, le film reste au stade de projet et les noms des duos d’ acteurs approchés se multiplient : Robet Duvall et Owen Wilson, John Hurt et Jack O’Connell, Michael Palin et Adam Driver.

18 ans après le premier tournage, le film est enfin bouclé mais la malédiction qui l’entoure ne semble pas tout à fait retombée. Cette fois, c’est un conflit juridique qui empêche Terry Gilliam de dévoiler sereinement son long-métrage. Le réalisateur est en procès contre le producteur Paulo Branco.

Ce dernier devait assurer la production du film, mais un conflit avait rapidement éclaté entre Terry Gilliam et lui. Suite à cela, le réalisateur s’était tourné vers la société de production Tornasol. Problème, en mai 2017, le tribunal de grande instance de Paris estime que le contrat unissant Gilliam à Branco est toujours valide. Celui-ci doit donc donner son accord pour autoriser la sortie du film. C’est le 15 juin prochain que l’on saura si Qui a tué Don Quichotte pourra être projeté sur grand écran. En attendant, Terry Gilliam espère toujours présenter son film en avant-première au Festival de Cannes.