DR

Le super-héros incarné par Ryan Reynolds se dévoile un peu plus dans une bande-annonce fidèle à son style : cogneur, méta et très en-dessous de la ceinture.

 

"Tu croyais voir un film de super-héros, mais y a un mec qui s'est fait mettre en brochette. Surprise : on casse les codes !". Le mot d'ordre de Deadpool est bien respecté à la lettre dans la deuxième bande-annonce du film réalisé par Tim Miller, qui s'offre même deux versions différentes : une non-censurée, et une autre amputée d'une trentaine de secondes constituée essentiellement de headshots et de vannes graveleuses (les trente secondes les plus fun en somme).

 

 

Insistant bien sur le fait qu'ici, on n'est pas dans un film de super-héros conventionnel (en témoigne le petit tacle envoyé aux X-Men), Deadpool joue à fond la carte du cassage du quatrième mur, tout en offrant cette fois-ci un peu plus de place aux autres personnages du film de Tim Miller, et notamment les bad guys du film incarnés par Ed Skrein (Le transporteur, la série) et Gina Carano. Déjà mis en avant dans le premier trailer, Vanessa (alias Copycat), l'épouse de Wade Wilson incarnée par Morena Baccarin et Weasel, le pote vanneur de Deadpool joué par T. J. Miller (Silicon Valley) sont eux aussi de retour en pleine forme.

 

Le teaser hilarant spécial Noël de Deadpool

Ce nouveau trailer ne manque pas non plus de faire le lien avec l'univers des X-Men avec la présence de deux nouveaux mutants : le géant de métal Colossus et l'ado télépathe Negasonic Teenage Warhead (Brianna Hildebrand). Le tout dans un déluge de balles perdues et de vannes qui donnent le ton d'un film qui, à l'image de son héros, ne s'embarrasse pas des bonnes manières.

Deadpool sortira en salles le 10 février prochain.