DR

La romcom Joyeuse fête des mères et la comédie Keanu n'ont pas les épaules pour se mesurer à Disney. Quelle surprise ! (Source : Box-office Mojo)

Troisième semaine d'exploitation américaine pour Le Livre de la jungle et son succès est toujours aussi écrasant. 42,4 millions de dollars de mieux récoltés ce week-end pour un total américain de 252 millions : Le Livre de la jungle version 2016 est le quatrième plus gros hit de 2016 derrière Zootopie (323,1 millions). A l'international, les recettes du film montent à 432,7 millions. Le carton dû au public familial et à la force de l'image "Livre de la jungle by Disney" confirme le studio dans sa stratégie de remakes de son catalogue en live action. Et l'absence de concurrence jusqu'au 20 mai (avec la sortie d'Angry Birds : Le film) promet encore à Mowgli et ses potes de passer de belles journées sous les frondaisons.

Le Chasseur et la Reine des glaces s'effondre en deuxième semaine avec une chute de 51% de ses recettes. Déjà que le film avait mal démarré, là c'est la cata : 9,3 millions de dollars pour son deuxième week-end, et le film ne parvient qu'à 33,9 millions aux Etats-Unis. C'est très insuffisant -surtout avec la sortie de Captain America : Civil War vendredi prochain, qui va achever de siphonner tout le public du Chasseur et la Reine des glaces. Le film marche mieux à l'international (97 millions de dollars) mais à l'arrivée, la suite de Blanche-neige et le chasseur est une déception au box-office.

La comédie Keanu démarre en troisième place, avec 9,4 millions de dollars. Ce n'est pas terrible mais vu son budget relativement faible (15 millions) et son bon retour critique, peut-être que Keanu pourra se rembourser dans les prochaines semaines. Il s'agit d'une comédie Restricted conçue et jouée par Keegan-Michael Key (celui qui a joué entre autres le traducteur taré d'Obama l'an dernier) et Jordan Peele, duo de la série de Comedy Central Key & Peele, ici partis à la recherche de leur chaton Keanu kidnappé (catnappé ?) par des gangsters.

En tous cas, même sans briller, Keanu a battu Joyeuse fête des mères. Qui ne démarre donc que quatrième avec 8,3 millions de dollars. Il s'agit comme on titre l'indique du troisième volet d'une trilogie informelle signée Garry Marshall, après les cartons Joyeuse Saint-Valentin et Happy New Year. Des romcoms chorales calibrées avec des "stars" et un thème "universel". On met des guillemets à "stars" parce que l'affiche de Joyeuse fête des mères met en avant quatre acteurs : Kate Hudson, Jennifer Aniston, Jason Sudeikis et Julia Roberts. Les critiques se sont fait un plaisir de dégommer ce film au look périmé : "si vous aimez votre maman, ne lui faites pas voir ce film", écrit Samantha Highfill dans Entertainment Weekly. Julia Roberts, qui tient un rôle mineur dans ce film, est-elle toujours une star capable de garantir le succès d'un film ? Capable de le faire financer, certainement, mais pas de cartonner puisque les chiffres montrent que pas grand-monde ne s'est déplacé pour souhaiter bonne fête à Julia, dont les derniers films sont passés inaperçus (Blanche-neige, Aux yeux de tous). On la retrouvera au prochain Festival de Cannes dans Money Monster de Jodie Foster qui s'annonce plus ambitieux que Joyeuse fête des mères.

Enfin, Barbershop : The Next Cut est cinquième avec 6,1 millions de dollars. En trois semaines, le film a accumulé 44,7 millions de dollars et est toujours distribué par Warner dans 2 310 salles. Pas mal pour un film qui n'a coûté que 20 petits millions. Il s'agit du quatrième film de la série Barbershop initiée en 2002 (en quelques mots : Ice Cube et ses potes gravitent autour d'un salon de coiffure) dont seuls les deux premiers sont sortis en France. Ets-ce qu'on verra The Next Cut -très bien critiqué- en France ?

Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Box-office américain du 29 avril au 1er mai 2016 :
1) Le Livre de la jungle
2) Le Chasseur et la Reine des glaces
3) Keanu
4) Joyeuse fête des mères
5) Barbershop : The Next Cut