DR

Festival de Cannes, jour 2, c'est parti.

Cannes, le deuxième jour. Une fois remis du Café Society de Woody Allen qui n'a pas bouleversé l'existence de notre Frédéric Foubert national (sa critique est ici) et de Sieranevada de Cristi Puiu (un repas de famille roumain en 2h58 en temps réel), premier film de la compète projeté hier, il est temps de s'y mettre pour de bon. Aujourd'hui, deux films en compétition pour la Palme : le très attendu Rester vertical d'Alain Guiraudie (L'Inconnu du lac), drame rural sur la parentalité et la chasse au loup et la garde des moutons ; et Moi, Daniel Blake, 34ème film de Ken Loach, sur la rencontre entre un ouvrier malade et une mère célibataire dans l'Angleterre post-industrielle du Nord-est.

La Quinzaine des réalisateurs s'ouvrira aujourd'hui avec Fais de beaux rêves de Marco Bellochio : un drame où un journaliste trentenaire tente d'exorciser la mort de son père avec le soutien de Bérénic Bejo. Un hommage à Aki Kaurismäki aura lieu lors de l'ouverture de la Quinzaine, après la projection de Hamlet goes business, le dernier film du finnois finaud.

Le film le plus glamour du jour, ce sera Money Monster, présenté hors compétition : quatrième long-métrage de Jodie Foster avec Julia Roberts, George Clooney et Jack O'Connell. Un huis clos où Jack (petit épargnant ruiné) prend George (présentateur télé et financier sans scrupules) en otage devant les caméras de Julia (productrice télé). Vous pouvez suivre la conférence de presse avec cette belle brochette de stars en direct à partir de 14h HC (Heure Cannoise) ici même :